Le MR présente son projet éco-positif. Il est la seule réponse durable à l’enjeu climatique et environnemental. Ce projet propose 40 mesures concrètes liées au climat et établies sur divers domaines (énergie, mobilité, agriculture, enseignement et formation, etc.). Pour découvrir les 40 mesures, CLIQUEZ-ICI.

En outre, le projet éco-positif permet d’honorer, dans les temps, les ambitieux objectifs climatiques que le MR s’est fixé, tout en préservant et en augmentant la qualité de vie de tous les citoyens. Il se décline sous plusieurs principes:

Un projet ambitieux

L’Union européenne a une feuille de route visant à décarboner l’Europe. Le cadre énergie-climat 2030 prévoit notamment la réduction des émissions anthropiques de gaz à effet de serre d’au moins 45 % (année de référence 1990). 

Le MR veut porter ces ambitions à un seuil plus élevé, à savoir une réduction contraignante des émissions de gaz à effet de serre de 55% (année de référence 1990). Il a voté une résolution en ce sens en décembre dernier au Parlement.

Un projet éco-positif déterminé et volontariste

L’investissement est une des clés pour répondre aux enjeux climatiques. La mise en place du Plan national pour les Investissements stratégiques et le Plan wallon d’Investissement en témoignent. Ces derniers instaurent différentes mesures telles que : 

  • Le doublement des capacités éoliennes en mer pour atteindre la capacité de 4 centrales nucléaires d’ici à 2030;
  • L’augmentation des capacités renouvelables;
  • Le renforcement de la flexibilité du réseau et, par conséquent, de la capacité d’économie d’énergie.

Le progrès technologique et la numérisation sont primordiaux

Le MR inscrit les évolutions technologiques au cœur de son programme. En soutenant la recherche & le développement, nous préconisons non pas de consommer « moins » mais de consommer « mieux ». Nous voulons consommer plus intelligemment via l’usage de nouvelles technologies:

  • Compteurs intelligents;
  • Micro-réseaux;
  • Nouveaux modes de production énergétique;
  • Nouveaux modes et modèles de déplacement
  • Robotique, drones, intelligence artificielle, géolocalisation, etc.

Un projet éco-positif responsable et démocratique qui mobilise la société civile

Tout d’abord, ce projet favorise les initiatives et entreprises individuelles. Afin de réussir un tel projet, il est impératif d’associer les citoyens, les entreprises, les universités, les centres de recherche, etc. 

Ensuite, le projet éco-positif est responsable. Le MR prône une écologie responsable et cohérente qui se base sur la propriété, la responsabilité civile (principe de pollueur/payeur), les partenariats public-privés, le marché… La gratuité prônée par certains n’est pas une logique de gestion responsable. 

Une vision optimiste, innovante et tournée vers la jeunesse

Plusieurs politiques environnementales ont déjà apporté de bons résultats par le passé (réduction du trou d’ozone, amélioration de la qualité de l’air, etc.). Toutefois, le MR désire aller plus vite. L’écologie positive veut inciter plutôt qu’interdire, exonérer plutôt que taxer. 

En outre, la mobilisation des jeunes en faveur du climat est porteuse d’espoir. C’est la clé du défi climatique : une jeunesse idéaliste hautement qualifiée et formée qui cherche, innove et invente le monde de demain.

Garantir une énergie sûre, durable et abordable

L’enjeu majeur de la politique énergétique consiste à pouvoir assurer les besoins énergétiques de manière efficiente. Pour cela, elle doit viser un triple objectif:

  • Efficacité économique: le coût de la transition énergétique ne doit pas impacter la compétitivité des entreprises. Il faut également assurer la reconversion et la formation de tous les emplois qui seront impactés, et permettre la création de nouveaux jobs;
  • Efficacité environnementale: la réduction effective des émissions de gaz à effet de serre, l’amélioration de la qualité de l’air, et la maitrise des émissions d’autres polluants;
  • Efficacité sociale: la transition ne doit pas se faire au détriment des personnes qui dépendent encore des carburants et des énergies fossiles.

Un modèle crédible qui propose une qualité de vie conséquente

Le projet éco-positif vise à transformer la société et non pas à changer l’homme. Autrement dit, il ne vise pas à diminuer le confort de la population, à limiter ses libertés ou à restreindre ses choix. « Oui à la transition énergétique ; non à la décroissance ».

Le modèle éco-positif est crédible. En effet, plusieurs politiques environnementales (par exemple, le « marché » du CO2) attestent de la pertinence de ce modèle. Il existe aussi plusieurs entrepreneurs écologistes, comme Gunther Pauli, dont les activités et les discours illustrent bien cette idée de produire propre et de manière responsable sans prôner la décroissance.