Le programme local du MR pour

La sécurité

La sécurité, l’une des principales missions régaliennes de l’Etat, est un droit fondamental à assurer au quotidien. Protéger, garantir le respect des règles, empêcher toute impunité, ces objectifs essentiels pour tout citoyen dépendent de différents acteurs de la puissance publique, dès l’échelon communal.

Le MR est attentif à l’équilibre subtil qui doit exister entre la sécurité et les libertés individuelles. Le MR se veut le garant du respect des droits fondamentaux par les services publics.

Nos propositions

La Police

Il est du devoir de l’autorité publique d’assurer des services de police adaptés et efficaces pour intervenir à tout moment.

Proposition 1 : Valoriser la fonction d’inspecteur de quartier

Il est essentiel de leur permettre d’exercer leur métier en toute sécurité et de rétablir le respect qu’ils méritent.

Proposition 2 : Intensifier les patrouilles nocturnes des policiers et systématiser les patrouilles à pied et à vélo dans les centres villes

Cela passe par davantage d’effectifs sur le terrain, dans nos rues et en intervention. Afin que les policiers puissent se concentrer sur leurs missions de base, il faut poursuivre la modernisation des fonctionnements internes et libérer les policiers des tâches administratives.

Proposition 3 : Systématiser la vidéoprotection aux abords des lieux sensibles (écoles, centres commerciaux, etc.) et accroître le recours aux caméras mobiles

L’équipement de protection et d’intervention et la formation doivent être financés et renforcés pour être adaptés aux menaces.

Proposition 4 : Faciliter le recrutement

Le MR souhaite faciliter les conditions de recrutement par les zones de police, ainsi que l’accès à la fonction d’agent de police pour les gardiens de la paix.

Proposition 5 : Renforcer la coopération policière

Les Libéraux veulent renforcer la coopération policière entre zones, entre zones et Police fédérale, entre les zones et les services de sécurité des sociétés de transports publics ainsi que les entreprises de gardiennage agrées.

Proposition 6 : Allègement des tâches administratives pour la police locale

Le MR souhaite poursuivre l’allégement des tâches administratives des polices locales afin que les policiers soient plus sur le terrain (les libérer de l’envoi de convocations, de PV, du retour des objets saisis, etc.).

Proposition 7 : Renforcer la sécurité des professions sensibles

Le MR souhaite renforcer la sécurité des professions sensibles (médecins, pharmaciens de garde, indépendants, etc.).

Proposition 8 : Davantage de sanctions pour les vols

Le MR souhaite davantage sanctionner, d’une part, les cambriolages et les home invasions (les personnes âgées sont souvent les premières victimes de ce dernier phénomène) et, d’autre part, les vols à l’étalage, ces derniers étant en constante augmentation dans notre pays par rapport aux autres pays européens.

Proposition 9 : Mettre l’accent sur la formation des policiers à la cybersécurité

Le cyberharcèlement des enfants et adolescents est par ailleurs devenu un phénomène de société inquiétant : les communes doivent modifier leur règlement général de police respectif afin que les comportements déviants sur Internet et les réseaux sociaux soient sanctionnés de la même manière que s’ils étaient réalisés en rue et dans l’espace public.

Proposition 10 : Un meilleur accompagnement des victimes

Le MR souhaite améliorer l’accompagnement individualisé des victimes d’actes de violence.

Sanctions administratives communales (SAC)

Le recours aux sanctions administratives communales est relativement neuf dans l’arsenal répressif de notre pays. Il doit être soutenu.

Proposition 11 : Mettre en place des incitants financiers afin d’assurer ce mécanisme des SAC au sein des services communaux (service juridique, agents constatateurs et médiation)

Le MR veut amplifier ce dispositif qui permet aux communes de faire respecter les normes au quotidien, tout autant envers une personne majeure qu’à l’adresse d’un mineur d’âge.

Proposition 12 : Renforcer le recours aux prestations citoyennes en guise de sanctions administratives communales (travail d’intérêt général presté dans un service communal ou autres)

Les sanctions administratives, à travers la possibilité d’imposer une prestation citoyenne en guise de réparation du préjudice, permettent en outre aux communes de sanctionner avec justesse les incivilités qui nuisent à la tranquillité de vie des habitants.

Le MR souhaite aussi promouvoir les conventions entre les communes et les provinces dans le cadre de l’action des agents sanctionnateurs provinciaux, ainsi que renforcer la formation des agents constatateurs.

Les Libéraux souhaitent généraliser, dans le cadre de l’autonomie communale, la possibilité de sanctionner (SAC) un auteur de fait dès l’âge de 14 ans, notamment par des mesures éducatives adaptées à l’âge et à la situation particulière de l’auteur.

Il s’agit aussi de mettre en place un document informatif et pédagogique harmonisé qui énonce les infractions visées par les SAC.

Proposition 13 : Renforcement des SAC dans la lutte contre la malpropreté publique

Renforcer l’utilisation des SAC dans la lutte contre la malpropreté publique (flagrant délit de salissure, dépôts clandestins, répression des déjections canines, jet de mégots, etc.) et contre les nuisances sonores et de voisinage.

Prévention

Une bonne politique de sécurité ne se limite pas au volet répressif. Le premier enjeu reste de veiller au respect des normes et d’éviter le passage à l’acte d’incivilité et infractionnel.

Proposition 14 : Renforcer les compétences de contrôle des gardiens de la paix

Les gardiens de la paix jouent un rôle important dans nos rues afin d’assurer ce rappel de la règle, d’augmenter la qualité de vie du quartier, la sécurité des citoyens et la protection de leurs biens. Le MR souhaite renforcer les compétences de contrôle des gardiens de la paix, comme par exemple, la sécurité à la sortie des écoles.

Proposition 15 : Création d’une antenne mobile pour prévenir les délits

Créer une antenne mobile (véhicules équipés, véhicules électriques, vélos) de gardiens de la paix pour le territoire communal.

Proposition 16 : Encourager les communes à favoriser la mise en place des partenariats locaux de prévention

Le MR est par ailleurs déterminé à valoriser un autre outil essentiel de l’action de prévention de proximité : le partenariat local de prévention (PLP). Il s’agit d’un accord de collaboration conclu entre des citoyens, un comité de quartier, etc. et la zone de police locale. Cet accord est fondé sur une charte locale et concerne le quartier en question.  L’objectif est de doter les habitants d’un rôle actif afin qu’un échange d’informations se mette en place et qu’ils puissent avertir la police locale lorsque des faits leur semblent suspects dans leur environnement proche. Il est reconnu que ces partenariats permettent, notamment, d’éviter des cambriolages.

Proposition 17 : Amplifier la coopération entre les services communaux de prévention et l’école

Pour le MR, la prévention passe prioritairement par l’éducation et par l’école. L’apprentissage des normes, de la vie en société, dès le plus jeune âge, permet aussi d’éviter le décrochage scolaire. Mobiliser les acteurs des établissements scolaires dans la politique locale de prévention est indispensable. Il s’agit aussi d’organiser des activités de sensibilisation à la lutte contre les assuétudes et les dangers d’Internet par les services communaux de la jeunesse et de la prévention

Le MR souhaite aussi intensifier la présence des éducateurs sportifs communaux au sein du milieu associatif.

Proposition 18: Aider les commerçants et indépendants à assurer leur sécurité

Le MR souhaite réinstaurer des incitants financiers pour les commerçants et indépendants pour l’installation du système Télé Police Vision. Le parti souhaite aussi systématiser le conseil individualisé gratuit en matière de techno-prévention auprès des commerçants (mesures contre le vol à l’étalage etc.), des indépendants et de manière plus large, pour les citoyens.

Proposition 19 : Des réunions communales entre les acteurs de terrain pour parler des problèmes de la commune

Le MR souhaite systématiser des réunions communales rassemblant l’ensemble des acteurs de terrain (entre police, gardiens de la paix, service administratif, service de prévention, écoles, etc.) afin d’échanger et lister les problèmes rencontrés dans la commune.

Proposition 20 : Des caméras de surveillance pour prévenir et dissuader

Le MR veut recourir, là où c’est nécessaire, à l’installation de caméras de surveillance dont le caractère préventif et dissuasif est avéré tout en garantissant la protection de la vie privée.

Terrorisme et radicalisme

La lutte contre le radicalisme, contre la radicalisation violente et le terrorisme est devenue un enjeu majeur pour nos sociétés et pour nos communes. Si, depuis 15 ans, le MR met en garde et propose des actions concrètes contre la montée du communautarisme et la radicalisation religieuse, les terribles attentats de ces dernières années imposent une prise de conscience concrète et urgente, dès le niveau communal.

Pour le MR, la lutte contre le terrorisme doit encore se renforcer sur quatre volets au niveau communal : préventif, sécuritaire, administratif et urbanistique.

Proposition 21 : Généraliser la mise en place d’une cellule de sécurité intégrale locale dans chaque commune

Le MR souhaite généraliser la mise en place d’une cellule de sécurité intégrale locale (CSIL) dans chaque commune. Cette cellule (composée de services tels que la police, les gardiens de la paix, les agents de quartier, l’urbanisme, les services sociaux, etc.) structure une coordination d’actions en vue de garantir une attention particulière aux domiciles fictifs, aux ASBL sportives, culturelles, etc.

Proposition 22 : Renforcer la formation spécifique des travailleurs des services sociaux et de prévention

Aujourd’hui, la menace terroriste persiste et tous les niveaux de l’action publique doivent être mobilisés. Le niveau local, de par la proximité de ses services et sa possibilité de détection d’éléments suspects, est en première ligne de cette lutte contre ces menaces.

Le MR souhaite aussi renforcer la formation des agents des CPAS, des gardiens de la paix, des agents de quartier en matière de radicalisme et de détection des signaux faibles.

Proposition 23 : Réalisation, par les zones de police, d’un cadastre précis des espaces publics afin d’opérer les aménagements de sécurisation adaptés aux menaces nouvelles

Le groupe MR au parlement fédéral a proposé et fait adopter au Parlement fédéral une modification de la loi qui permet aujourd’hui aux bourgmestres de fermer tout établissement suspecté de lien avec le radicalisme et/ou le terrorisme. Le MR souhaite aussi favoriser dans chaque commune, la mise en place d’un référent « radicalisme » qui participera activement aux travaux de la CSIL.

Sécurité civile

Le MR a participé à l’importante réforme des services de la sécurité civile. Aujourd’hui, les zones opérationnelles ont été réorganisées et le statut des pompiers a été adapté. Il est impératif de garantir un délai d’intervention optimal et un équipement adapté pour les hommes du feu et des services d’intervention médicale d’urgence.

Proposition 24 : Un financement adéquat pour le SIAMU de Bruxelles

Le MR veut le respect de la spécificité du SIAMU de la Région de Bruxelles-Capitale et que son financement soit conforme à ses nécessités.

Proposition 25 : Garantir un service de secours de qualité

Le MR souhaite réaliser une évaluation coordonnée des plans généraux d’urgence et d’intervention (PGUI). Les Libéraux veulent garantir un équipement adapté et sécurisé pour les services de secours et les services d’aide médicale urgente. Il est primordial de garantir des délais rapides lors de toute intervention et en maximaliser l’efficacité.

Proposition 26 : Une sensibilisation aux premiers secours

Le MR souhaite renforcer la sensibilisation et l’apprentissage gratuit des citoyens à la formation « Premiers secours » dans les communes, ainsi que la mise en place de formation pour les primo-intervenants en situation d’urgence.

Sécurité routière

Pour le MR, cet enjeu de la sécurité routière est primordial. Assurer la sécurité routière, c’est circonscrire le risque de blessés et de morts dans l’espace public mais c’est aussi garantir l’ordre et la tranquillité publique en sanctionnant les délits et les incivilités routières.

Le stationnement irrégulier, le non-respect des usagers dit « faibles » (piétons, cyclistes, PMR, etc.) doivent être sanctionnés aussi au niveau communal. Les sanctions administratives doivent être amplifiées dans cette lutte, aux côtés du travail des services de police.

Proposition 27 : Renforcer la sécurité pour contrer les accidents de la route

Le MR souhaite étendre le réseau des caméras ANPR (reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation) sur nos routes. Il veut élargir les compétences de gardiens de la paix en matière de contrôle de roulage, ainsi qu’augmenter les contrôles anti-alcoolémie (priorité les week-ends). Il souhaite aussi développer les priorités de sécurité routière dans les plans de mobilité communaux ou intercommunaux. Enfin, il veut établir un cadastre local des lieux accidentogènes afin de déterminer un plan d’investissement spécifique.

Proposition 28 : Une meilleure sécurisation des usagers faibles

Le MR souhaite améliorer l’aménagement urbain pour l’adapter à la densité de la circulation et aux nouveaux véhicules (vélos et voitures électriques, scooters électriques, véhicules partagés, etc.) et veiller à la sécurisation des usagers faibles dans le cadre des rénovations urbaines.

Proposition 29 : Plus d’éclairages en voirie pour une meilleure sécurité

Le MR souhaite renforcer l’éclairage en voirie et l’adapter aux spécificités de l’espace public, notamment via l’éclairage intelligent (déclenchement de l’éclairage suite à un mouvement).

Télécharger le programme local