Le programme local du MR pour

Les smartcities

Le MR veut ancrer toutes les communes dans la modernité et donc dans l’ère numérique, tant dans les zones urbaines que les zones rurales. Les outils digitaux offrent une facilité et une rapidité d’accès à l’information et peuvent offrir une multitude de services aux citoyens. La révolution numérique est une réalité que les communes ne peuvent ignorer. Les smartcities sont un atout majeur et non une source de complexité.

Tous les volets de la vie locale sont concernés (mobilité, information du citoyen, logistique, etc.) par les smartcities. Les communes doivent prendre conscience de l’impact positif et de la simplification administrative que les outils numériques peuvent apporter dans la gestion quotidienne et dans les relations avec les citoyens.

Nos propositions

Renforcer les liens avec les citoyens

La mise en œuvre de réelles et efficaces « smartcities » ne s’envisage évidemment que dans un contexte où la fracture numérique est combattue, où une couverture 3G-4G est assurée sur l’ensemble du territoire et où la couverture WIFI est renforcée dans les espaces publics.

Proposition 1 : Une application pour chaque commune

Le MR souhaite lancer une application communale (ou pluricommunale) pour smartphone et tablette. Une application permettrait d’informer directement les citoyens mais aussi de leur donner la possibilité d’interagir en temps réel avec les autorités communales, par exemple, pour signaler des problèmes de propreté ou de stationnement. Plus largement, les communes pourraient également encourager les citoyens à utiliser certaines applications existantes.

Proposition 2 : Une plateforme collaborative pour renforcer l’interactivité entre l’administration et les citoyens

Les Libéraux veulent encourager l’interactivité entre l’administration et les citoyens mais aussi entre les citoyens par le biais de plateformes collaboratives numériques voire de SMS automatiques aux citoyens qui en font la demande (partages d’informations diverses et pratiques sur la vie de la commune, plateforme de covoiturage, d’économie collaborative, utilisation d’applications utiles aux citoyens, etc.).

Le MR veut encourager la retransmission des conseils communaux via le site Internet de la commune. Déjà utilisé dans certaines communes, ce système permet aux personnes ayant des difficultés pour se déplacer ou encore aux familles d’y assister. Il souhaite aussi entretenir un site Internet performant et une page interactive sur un réseau social dont l’objectif est de relayer tous les renseignements nécessaires sur les différents services communaux.

Le MR est pour les boîtes à idées en complément aux budgets participatifs, permettre aux citoyens de proposer des projets sur Internet ou sur papier, dans des boîtes dédiées à cette fin.

Les Libéraux souhaitent développer des « web-observatoires » du commerce où seront regroupées toutes les informations commerciales.

Proposition 3 : Des administrations communales plus accessibles

Le MR souhaite développer des guichets électroniques offrant un service permanent 24h/24 et 7j/7 (e-government) et un guichet unique qui aurait pour vocation de relayer les demandes administratives vers les services compétents. Il s’agit de réduire drastiquement la charge administrative du citoyen.

Dans un souci de sensibilisation des citoyens, le MR propose de placer des grands panneaux numériques d’information pouvant permettre à tous les citoyens de la commune, quel que soit leur âge ou niveau social d’être tenu informés.

Une meilleure qualité de vie

Le MR souhaite améliorer la qualité de vie de chacun dans chaque commune. Les smartcities peuvent aussi jouer un rôle sur la propreté et la sécurité dans chaque commune.

Proposition 4 : Permettre aux citoyens d’alerter sur les dépôts clandestins

Le MR souhaite mettre en place des brigades d’intervention rapides pour éliminer les dépôts clandestins. A cet égard, la possibilité pour les citoyens d’alerter les services compétents via les réseaux sociaux ou via une application communale facile d’utilisation doit être envisagée.

Proposition 5 : Pour un éclairage intelligent et adapté des voiries

Les Libéraux souhaitent renforcer l’éclairage en voirie et l’adapter aux spécificités de l’espace public, notamment via l’éclairage intelligent (déclenchement de l’éclairage suite à un mouvement).

Proposition 6 : Pour des poubelles intelligentes

Le MR veut mettre en place des poubelles intelligentes (qui compactent les déchets de manière à en accueillir 8 fois plus qu’une poubelle normale, qui signalent électroniquement qu’elles sont pleines aux camions de récolte et qui sont alimentées par des panneaux solaires).

Pour la smartmobility

Le MR souhaite concevoir une parfaite intégration des réseaux de transport public (tram, bus, métro et train) en une chaîne de transport complète. En effet, les réseaux de transport public auraient fort à gagner à être mieux segmentés en fonction des objectifs de dessertes qu’ils assurent.

Il veut assurer l’intégration billettique tarifaire complète des opérateurs (TEC, De Lijn, SNCB et STIB).

Proposition 7 : Pour de nouveaux acteurs de la mobilité

Le MR soutient le développement des nouveaux acteurs, y compris privés, de la mobilité afin de diversifier l’offre via le covoiturage et l’autopartage par le biais des technologies numériques.

Proposition 8 : Un meilleur système d’informations sur la mobilité

Le MR souhaite développer une information multimodale plus ciblée (guichet d’information, portail d’information, application mobile, etc.).

Proposition 9 : Pour l’utilisation de l’Open Data dans la gestion de la mobilité communale

Le MR veut mettre en œuvre une vraie politique d’Open Data pour une meilleure gestion de la commune.

Proposition 10 : Une meilleure offre de stationnement près des haltes SNCB

Le MR veut augmenter davantage l’offre de stationnement près des haltes SNCB à tarif attractif, sans induire un trafic qui sature les voies d’accès pour les transports publics sur route.

Proposition 11 : Pour une meilleure fluidité du trafic

Le MR encourage les infrastructures intelligentes pour la gestion du trafic permettant une meilleure fluidité du trafic, une sécurité routière accrue et un impact positif pour l’environnement.

Pour l'économie collaborative

Les smartcities peuvent aussi appuyer chaque commune grâce au développement de plateformes collaboratives. L’économie collaborative peut aussi être un véritable atout.

Proposition 12 : Pour des plateformes collaboratives informationnelles

Le MR souhaite lister et actualiser chaque mois, sur le site de la commune et sur une application smartphone spécifique, les adresses url des plateformes collaboratives (et des sociétés privées offrant les mêmes services) actives sur le territoire de la commune et au-delà.

Proposition 13 : L’économie collaborative au service de nos communes

Le MR souhaite consacrer, sur le site Internet de la commune et sur l’application, une ou plusieurs pages expliquant les services que l’économie collaborative peut rendre à l’échelon communal en veillant à ce qu’ils ne nuisent pas au commerce existant.

Renforcer le tourisme

Les smartcities peuvent être un atout majeur dans le développement du tourisme de nos communes.

Proposition 14 : Un site internet touristique pour chaque commune

Le MR souhaite la création d’un site Internet regroupant les monuments et sites d’intérêt touristique des communes via un système de fiches facilitant l’information en amont ainsi que d’une application smartphone, tous deux multilingues.

Les Libéraux souhaitent regrouper au sein de ce même site/application les gîtes, logements ruraux et Bed & Breakfast présents sur le territoire communal ainsi que leur capacité d’accueil.

Proposition 15 : Une application pour aider les touristes

Le MR souhaite la création d’audioguides à télécharger ou au sein même d’une application qui guideront les touristes à travers les villes et communes.

Télécharger le programme local