Ce mardi 26 novembre, le député Hervé Cornillie a interrogé la Ministre de l’Environnement, Céline Tellier, sur l’utilisation des gobelets réutilisables en Wallonie.

Contexte

En 2021, la directive européenne bannissant l’utilisation de certains plastiques à usage unique au sein de l’Union entrera en vigueur. En Wallonie, l’utilisation de ces plastiques est malgré tout encore régulière, notamment en ce qui concerne les festivités en plein air, pourtant très présentes dans notre folklore.

En ce qui concerne ces dernières, l’initiative des gobelets réutilisables fleurit dans nos festivals, stades de foot ou autres fêtes de quartier. Cela représente un substantiel gain écologique mais aussi économique pour les communes.

Ce mardi, le Député Hervé Cornillie a interrogé la Ministre de l’Environnement sur le soutien de la Wallonie et la stratégie wallonne en matière d’utilisation des gobelets réutilisables.

Gobelets réutilisables

Selon la Ministre Tellier, « l’achat et la location de gobelets réutilisables ont largement été subventionnés par la Wallonie et d’autres acteurs publics ces dernières années. (…) des communes, des villes ou encore diverses associations mettent à disposition des citoyens un service de prêt de gobelets réutilisables pour les événements qu’elles organisent sur leur territoire ou dans leur sphère d’activité. »

La Ministre Tellier précise : « Ce type d’actions qui s’inscrit pleinement dans la stratégie de réduction planifiée de l’utilisation des plastiques voulu par la DPR est appelé à se généraliser avec l’entrée en vigueur de l’arrêté du gouvernement du 8 juillet 2019 qui interdit certains ustensiles en plastique à usage unique dans les établissements ouverts au public. »  L’entrée en vigueur de cet arrêté est prévue pour le 1er janvier 2021. « Dans ce contexte, le gouvernement continuera à soutenir des projets qui proposent des alternatives de l’utilisation des récipients plastiques à usage unique. Dès le 1er janvier 2020, de nouvelles dispositions de l’arrêté « petits subsides aux pouvoirs subordonnés en matière de prévention et de gestion des déchets permettront » de majorer de 50 cent par habitant les subsides accordés aux communes et intercommunales qui rentrent dans une démarche « zéro déchet ». »

Ces moyens complémentaires devraient inciter les communes et intercommunales à proposer des services de prêt de gobelets réutilisables.