Le Mouvement Réformateur prend acte de la nouvelle étape qui vient d’être franchie dans la formation d’un gouvernement fédéral à travers la nomination de deux pré-formateurs.

 

Cette décision conclut la phase d’information assurée par Didier Reynders et Johan Vande Lanotte. Le MR souhaite les remercier de leur travail.

 

« Cette nouvelle étape de pré-formation doit clairement marquer une avancée dans les négociations au regard des enjeux qui s’imposent à nous aujourd’hui. » déclare Sophie Wilmès, chargée de mener les discussions pour le Mouvement Réformateur au niveau fédéral. « La dégradation des paramètres macroéconomiques, les incertitudes autour du Brexit, l’explosion des coûts liés au vieillissement, les attentes en termes de pouvoir d’achat, les aspirations climatiques sont autant d’urgences qui en appellent à notre sens des responsabilités. La situation actuelle d’affaires courantes n’a pas vocation à perdurer. Elle ne permet pas d’apporter une réponse satisfaisante aux défis cités précédemment. Les citoyens attendent de nous que nous nous mettions enfin au travail. Pour le MR, l’objectif est clair : la constitution d’un nouveau gouvernement le plus rapidement possible. »

 

Le Mouvement Réformateur continuera de se montrer disponible et constructif dans cette nouvelle phase de négociations. « Il est grand temps de rentrer réellement dans le vif du sujet » explique Sophie Wilmès.  « Notre volonté première est de maintenir la Belgique sur les voies de la modernité et de la prospérité pour tous. C’est pourquoi le prochain accord de gouvernement devra être marqué de cet esprit volontariste et réformateur que nous incarnons. Nous y travaillerons, avec l’ensemble des partenaires qui partagent cette même ambition. »

 

Sophie Wilmès

Négociatrice fédérale pour le MR.