Pour le MR, la cigarette électronique favorise la lutte contre le tabagisme

1 mars 2016

 

La députée européenne Frédérique Ries et le député fédéral Denis Ducarme estiment qu’en limiter l’accès serait contre-productif.

Le MR veut être à l’écoute des plus de 100.000 vapoteurs (utilisateurs de cigarette électronique) belges réguliers qui demandent une liberté d’accès à ces produits sécurisés, avec ou sans nicotine.
 
Un moyen efficace pour lutter contre le tabagisme
 
Selon l’avis du Conseil supérieur de la santé datant d’octobre 2015, l'e-cigarette (avec ou sans nicotine) peut-être un moyen efficace de réduire ou d’arrêter complètement sa consommation de tabac.

Dans son rapport, le Conseil Supérieur de la Santé pointe une étude qui démontre qu’après l'achat d'une e-cigarette, 40,8% des personnes avaient arrêté de fumer après 12 mois. 25 autres avait réduit fortement leur consommation. Seuls 33.8% n'étaient pas parvenus à réduire de plus de 50% leur consommation.
 
Ne pas en limiter l’accès
 
En limiter l’accès, comme le prône le cdH, serait pour Frédérique Ries, une grave erreur : « derrière ce choix pour la vente exclusive en pharmacie fait par le cDH, il y a un choix politique de réduire l'accessibilité de la cigarette électronique aux utilisateurs, d'interdire sa composition en nicotine, bref de cantonner cet outil efficace de sevrage à la clandestinité. »
 
Si la prévention reste le fer de lance dans la lutte contre le tabac, il convient de tout mettre en œuvre pour permettre aux fumeurs d’être le mieux épaulé dans leur lutte contre cette dépendance. Pour Denis Ducarme, limiter l’accès aux cigarettes électroniques serait « contre-productif car il importe de laisser une opportunité de choix au consommateur dans sa volonté d'arrêter ou diminuer sa consommation tabagique. »

Photos

29 janvier 2018

Conseil - 29.01.18

Toutes les photos

26 janvier 2018

Timeline Photos

Toutes les photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet