Les différents parlements du pays ont mis en place un dialogue interparlementaire climat. Ils se sont accordés sur une déclaration commune sur la politique climatique du pays.

« C’est un début prometteur pour stimuler l’action dans le domaine du climat » expliquent les députés du Mouvement Réformateur. Il s’agit de Damien Thiery, Jenny Baltus-Möres, Magali Dock, Lyseline Louvigny, Carine Lecomte, Viviane Teitelbaum.

Préparation de la COP24

Un texte qui se veut précurseur d’un travail qui perdurera dans le temps. “Nous souhaitons, bien évidemment, poursuivre nos travaux tout d’abord en vue de la COP24. Cela passe par l’élaboration d’une résolution concrétisant plus avant les objectifs de cette déclaration à ratifier par l’ensemble des parlements représentés au sein du dialogue interparlementaire climat. Mais aussi dans le cadre du Plan national énergie-climat intégré 2030 que notre pays doit élaborer pour l’Union européenne et des rapports d’avancement annuels qui doivent être déposés à ce sujet ».

Une ambition d’aller encore plus loin et de parler d’une seule voix qui rencontre les attentes du Mouvement Réformateur en respectant, notamment, l’Accord de Paris, adopté le 12 décembre 2015 par 195 pays, où figure l’objectif de contenir le réchauffement climatique « bien en-dessous de 2°C » et de viser à «  poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à maximum 1,5°C ».

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir