Bien-êtreÉconomie & Fiscalité

Fiscalité – Personne n’est oublié par le tax shift

Par 24 décembre 2015 Pas de commentaire

Avec sa réforme fiscale (tax shift), le gouvernement fédéral n’a oublié personne. Les allocataires sociaux en bénéficient également.

Parmi eux, certains paient des impôts. C’est le cas des pensionnés qui ne bénéficient pas de frais forfaitaires, mais profiteront de la suppression de la tranche d’imposition à 30%. C’est un effet du tax shift

Tous les minimaux sociaux augmentés de 2%

Pour tous les autres, la décision prise par le gouvernement fédéral est forte. Pendant toute la législature, le gouvernement fédéral utilisera l’enveloppe bien-être, destinée à lier les allocations sociales au coût de la vie, à 100%. Ce n’était pas le cas sous le gouvernement Di Rupo. Les partenaires sociaux se chargeront du mode de répartition de cette enveloppe. L’enveloppe 2015-2016 a ainsi permis de relever de 2% tous les minima sociaux, au profit des pensionnés, des chômeurs, de ceux qui bénéficient du revenu d’intégration sociale et des invalides.

Rappelons que l’objectif de la réforme fiscale (tax shift) est la création d’emplois. Le gouvernement fédéral veut donner de l’espoir aux chômeurs ou aux bénéficiaires du revenu d’intégration en mettant en place les conditions pour qu’ils intègrent le marché du travail.

Les pensions revalorisées

Le gouvernement fédéral a déjà adopté de nombreuses mesures favorables aux pensionnés. Ceux-ci peuvent désormais cumuler leur pension et un travail rémunéré sans limite de revenus. Quant aux indépendants, ils ont désormais accès au 2e pilier de pension avec les mêmes avantages que les salariés. Signalons encore que le 1er août 2016, la pension minimale des indépendants sera alignée sur celle des salariés. Cette égalisation est en cours. Le pécule de vacances des pensionnés a par ailleurs augmenté de 15%.Par ailleurs, l’augmentation des pensions qui ont pris cours avant 1995 est de 1%. Enfin, les pensions de 5 ans sont augmentées de 2%. En 2015, l’augmentation a eu lieu le 1er septembre. En 2016, elle est prévue pour le 1er janvier.

Le gouvernement a encore prévu un budget de 50 millions d’euros pour la lutte contre la pauvreté et le soutien des revenus les plus faibles. Tous les  bénéficiaires du revenu d’intégration ainsi que les pensions les plus basses profiteront de cette mesure de correction sociale.

Cela démontre que l’action du gouvernement fédérale est sociale. Avec sa réforme fiscale (tax shift), le MR est particulièrement soucieux de ne laisser personne au bord du chemin.

Plus d’infos sur le tax shift ici.

Tout sur la réforme de la Justice
Stop à la désinformation
En savoir plus
Stop à la désinformation
Tout sur la réforme de la Justice
En savoir plus