La Commission Affaires sociales du 27 juin 2017 vient d’approuver un texte. Son objectif est d’augmenter des pensions minimales.

Augmentation de la GRAPA

Rappelons que la Commission Affaires sociales du 6 juin 2017 a adopté le projet de loi concernant une augmentation de 0,9% des montants de la Garantie de Revenus aux Personnes Âgées (GRAPA).

Prochainement, la séance plénière se penchera conjointement sur ces deux textes.

Ces textes exécutent les propositions faites par les partenaires sociaux dans le cadre du dernier accord interprofessionnel.

Le montant global de l’enveloppe s’élève à 676,7 millions d’euros pour la période 2017-2018. La part de ce budget destinée à revaloriser les pensions des travailleurs salariés et indépendants s’élève à 348,7 millions d’euros.

Le détail des mesures

Les pensions minimales pour les personnes isolées ayant une carrière complète s’élèveront donc à 1.212,45 euros au 1er septembre 2017. Pour les indépendants, cela revient à une augmentation de plus de 150 € par mois octroyée sous le Gouvernement depuis fin 2014. Pour les salariés, cela revient à une augmentation de presque 90 € par mois.

Au 1er septembre 2017, l’augmentation des montants de la Garantie de Revenus aux Personnes Âgées (GRAPA) sera de 0,9%. Concrètement le barème pour un cohabitant passera de 701,72 € à 708,03 € et celui pour un isolé passera de 1.052,58 € à 1.062,05 €.

Les pensionnés dans le régime des travailleurs salarié bénéficieront à nouveau d’une revalorisation du pécule de vacances. L’augmentation, qui a lieu au mois de mai, sera de 2,25%, tant en 2017 qu’en 2018. Cette mesure concerne 1.950.000 retraités.

L’augmentation des pensions qui ont pris cours au plus tôt le 1er janvier 1995 et au plus tard le 1er décembre 2004 sera de 1% à partir du 1er septembre 2017. L’augmentation des pensions qui ont pris cours en 2013 sera de 2% à partir du 1er janvier 2018, celles qui ont pris cours en 2012 à partir du 1er septembre 2017.

Enfin, l’augmentation du plafond salarial utilisé pour le calcul de la pension des travailleurs salariés sera de 1,7%.