Le pouvoir d’achat des Wallons va augmenter. Willy Borsus, Ministre-président sortant du Gouvernement wallon, explique les avancées réalisées dans la Déclaration de politique régionale (DPR) du Gouvernement “Arc-en-ciel” (MR-PS-Ecolo).

Tout d’abord, aucune nouvelle taxe ne verra le jour en Wallonie. Les Wallons auront également plus facilement accès à la propriété. En outre, de nombreux investissements sont à prévoir: transition énergétique, innovation, recherche et développement, etc. Enfin, la qualité de l’enseignement et l’équilibre budgétaire sont des enjeux-clés de cette législature.

Fiscalité: aucune nouvelle taxe !

Durant cette législature, il n’y aura aucune nouvelle taxe en Région wallonne. En outre, le pouvoir d’achat des Wallons va augmenter et l’accès à la propriété va être facilité. Dès 2023, le précompte immobilier diminuera de 100 euros. Le Wallon bénéficiera également d’une réduction des droits d’enregistrement lorsqu’il achète sa première maison.

Environnement: bâtir l’avenir

La transition climatique doit être une opportunité en termes de création d’emplois et d’activités. Pour Willy Borsus, la préservation de l’environnement est un enjeu qui concerne l’ensemble des formations politiques.

L’investissement dans le futur est un élément clé de la DPR. En effet, il est notamment question d’investir dans l’économie, la recherche, l’innovation et les transports en commun. Il est primordial d’offrir des services adaptés aux Wallons.

Emploi: augmenter le taux d’emploi de 1% par an

Willy Borsus veut porter le taux d’emploi wallon à 68% en fin de législature. Pour ce faire, il compte augmenter le taux d’emploi de 1% par an et ramener les jeunes vers les métiers en pénurie. La formation en alternance sera un élément majeur. Cette dernière s’inspirera des modèles allemands et suisses.

Enseignement: abrogation du Décret Inscriptions

La qualité de l’enseignement est une thématique fondamentale pour le MR. Plusieurs changements sont à prévoir. Tout d’abord, le Décret Inscriptions va être abrogé. En effet, il ne rencontre pas ses objectifs et ne crée pas de mixité sociale. Ce Décret provoque des difficultés administratives pour les parents et plusieurs élèves sont toujours sans école. C’est pour ces raisons qu’il est important de le supprimer. Willy Borsus prône un système équitable, simplifié qui permet la mixité sociale et le libre-choix des parents. Des experts seront consultés afin de réaliser ce système qui rencontre le besoin des parents et des enfants.

Ensuite, le CEB sera renforcé et restera certificatif. Il est primordial de valider la qualité du CEB et que son niveau ne diminue pas.

Enfin, le tronc commun va être modulé. Lors de la 3e année du tronc commun, l’élève aura la possibilité de suivre des activités “orientantes” (de 4 à 5 heures par semaine).

Equilibre budgétaire: réaliser des économies et des investissements

Tout d’abord, Willy Borsus précise que le contexte n’est plus le même. En effet, il y a un ralentissement de la croissance partout en Europe.

Ensuite, afin d’atteindre l’équilibre budgétaire, le Gouvernement wallon va réaliser des économies et des investissements. D’une part, le Gouvernement rationalisera les dépenses au niveau du fonctionnement des structures, de l’administration, etc. D’autre part, la création d’emplois et les investissements dans la transition énergétique, l’innovation, etc. génèreront de l’argent.

 

Ceci pourrait vous intéresser: