Le président du MR Olivier Chastel a pris connaissance des propositions de la coprésidente d’Ecolo Zakia Khattabi pour Bruxelles. Pour Olivier Chastel, il est temps d’oser réformer les institutions bruxelloises.

Le MR a fait des propositions

Olivier Chastel rappelle que le MR a déjà fait des propositions en la matière. « Nous plaidons notamment pour une réduction d’un tiers du nombre de conseillers communaux bruxellois. Ecolo n’y est pas favorable. Nous réclamons aussi la réduction d’un échevin par commune. Le MR est également favorable à une réduction du nombre de structures publiques bruxelloises. Des fusions, des rationalisations, des regroupements sont certainement possibles. Ils entraîneraient des économies d’échelle ».

L’intérêt des citoyens doit primer

Pour Olivier Chastel, c’est toujours l’intérêt des citoyens bruxellois qui doit primer. « Quel est le niveau de pouvoir le plus efficace pour exercer telle ou telle compétence ? Voilà la question que nous devons nous poser. Les priorités des bruxellois sont la propreté, la mobilité, l’emploi ou le logement. La répartition des rôles entre les différents niveaux de pouvoir à Bruxelles ne donne visiblement pas satisfaction aux citoyens ». Pour le MR, les institutions ne sont pas figées. « Elles doivent évoluer autour de quatre grands principes : la simplification, la légitimité, l’efficacité et la responsabilité ». C’est en ce sens que le président du MR se dit prêt à discuter de l’avenir des institutions bruxelloises. Une discussion qu’il souhaite mener en collaboration avec Didier Reynders, président de la Régionale MR de Bruxelles, et Vincent De Wolf, chef de groupe MR au Parlement bruxellois.

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir