You are here

Les petites entreprises ont largement contribué à la création d’emplois

A la une: 
Content: 

Le Ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME Willy Borsus publie aujourd’hui des chiffres inédits sur l’emploi dans les PME. Il ressort de ces chiffres de l’ONSS que ce sont les petites entreprises (moins de 5 travailleurs) qui ont le plus largement contribué à la création d’emplois. Deuxième constat : ce sont très majoritairement des emplois à temps plein qui ont contribué à cette croissance élevée. Troisième constat : notre pays n’a jamais compté autant d’indépendants (23.000 de plus en un an).

Willy Borsus : « Tout le secteur privé a connu une croissance de l’emploi. Je remercie et félicite tous les employeurs pour cette belle progression. De plus, les très petites structures ont contribué très largement à l’évolution positive de l’emploi. La croissance est réelle depuis le début de l’année 2016, à savoir depuis l’entrée en vigueur des nouvelles mesures de réduction des cotisations sociales. Les mesures d’allègement voire de suppression des charges sur les premiers travailleurs portent clairement leurs fruits. »

Passons en revue l’évolution de l’emploi dans le secteur privé (source : ONSS) entre 2015 et 2016.

1. Les petites entreprises créent de l’emploi

De manière générale, on sait que le nombre de travailleurs occupés par toutes les entreprises belges du secteur privé a progressé de 1,6% si l’on compare les 4èmes  trimestres des années 2015 et 2016 (soit plus 43.994 travailleurs).

Dans les PME (= entreprises de moins de 50 travailleurs), la progression est de 0,7 % pour la même période.

Enfin, si l’on se concentre sur les très petites entreprises (entreprises de moins de 5 travailleurs), l’on constate que l’emploi y a augmenté de 2,4% puisque fin 2016, ces TPE occupaient 5.742 travailleurs de plus par rapport à 2015.

La part des TPE dans l’évolution des travailleurs occupés est de 13 % entre 2015 et 2016 alors que ces entreprises ne représentent que 9% du total des travailleurs occupés dans le secteur privé.

Autrement dit, elles ont plus largement contribué à la création d’emploi comparativement à leur représentativité.

« Les très petites entreprises ont très largement concrétisé nos objectifs d’emplois créés. 76 % de la croissance du nombre d’emplois des PME sont le fait de TPE. Cela confirme l’opportunité et l’efficacité des mesures prises par le Gouvernement pour ces entreprises, dont la mesure ‘zéro coti’. Les plus petits arbres ont grandi plus vite, et c’est très prometteur pour l’avenir », commente Willy Borsus.

Davantage d’employeurs

Assez logiquement, le nombre d’employeurs du secteur privé a aussi augmenté entre le 4ème trimestre 2015 et le 4ème trimestre 2016 : il a atteint 221.704 unités en 2016, soit une progression de 3% (6.365). Cette croissance est également à 3% pour les PME de moins de 50 travailleurs et, une fois encore, l’augmentation est particulièrement marquée auprès des employeurs de moins de 5 travailleurs : + 3,9%, soit 5.739 unités.

Notons que les employeurs de moins de 5 travailleurs représentent 68,6% du total des employeurs du secteur privé.

Le Ministre voit ici aussi très clairement l’impact des mesures de réduction des cotisations pour les premiers travailleurs : « Nous avons mis en place une absence de cotisations sociales principales pour le 1er emploi en 2016, et de fortes réductions pour les 5 travailleurs suivants. Or nous voyons que ce sont ces entreprises de moins de 5 travailleurs qui ont largement contribué à la création d’emplois… »

2. Emplois précaires ? Bien au contraire !

Tout d’abord, un constat : non seulement l’emploi a augmenté en Belgique depuis la mise en place du taxshift mais il ne s’agit nullement d’emplois précaires puisque la croissance la plus élevée est constatée au niveau des emplois à temps plein.

Equivalents temps plein

Le volume de travail en équivalents temps plein (ETP) a progressé de 2,7% (+ 60.941) entre le 4ème trimestre 2015 et le 4ème trimestre 2016, toutes entreprises confondues.

Ici aussi, on note la part significative des TPE dans la progression. En effet, au sein des PME, la progression des équivalents temps plein est de 2% en 2016 par rapport à 2015. Et encore une fois, ce sont les très petites structures qui présentent la plus belle progression : le volume de travail en ETP des petites structures a augmenté de 3,7 % (soit 7.202 unités) en 2016 par rapport à 2015.

La part des TPE dans l’évolution des ETP est donc de 11,8% entre 2016 et 2015 alors qu’elle ne représente que 8,7% du total du secteur privé. Elles remplissent plus que largement leur « part du travail ».

Travailleurs occupés

D’autre part, le constat est identique lorsqu’on regarde la statistique des travailleurs occupés : toutes entreprises confondues, les temps plein augmentent davantage (+ 30.335 travailleurs) que les temps partiels (+ 8.593 travailleurs), entre 2015 et 2016. Auxquels il faut ajouter une croissance de 5.066 travailleurs saisonniers et intérimaires. 

Comme on le voit de manière flagrante sur les 4 graphiques ci-dessous :

- Ce sont quasi exclusivement des travailleurs à temps plein qui contribuent à la croissance des travailleurs occupés dans les entreprises de moins de 5 travailleurs entre 2016 et 2015, soit 5166 travailleurs à temps plein par rapport à un total de 5.742.

- Le résultat est même négatif si l’on reprend l’évolution des travailleurs à temps partiel dans les entreprises de moins de 50 travailleurs entre 2016 et 2015 (-2.054 travailleurs)

Travailleurs occupés

D’autre part, le constat est identique lorsqu’on regarde la statistique des travailleurs occupés : toutes entreprises confondues, les temps plein augmentent davantage (+ 30.335 travailleurs) que les temps partiels (+ 8.593 travailleurs), entre 2015 et 2016. Auxquels il faut ajouter une croissance de 5.066 travailleurs saisonniers et intérimaires. 

Comme on le voit de manière flagrante sur les 4 graphiques ci-dessous :

- Ce sont quasi exclusivement des travailleurs à temps plein qui contribuent à la croissance des travailleurs occupés dans les entreprises de moins de 5 travailleurs entre 2016 et 2015, soit 5166 travailleurs à temps plein par rapport à un total de 5.742.

- Le résultat est même négatif si l’on reprend l’évolution des travailleurs à temps partiel dans les entreprises de moins de 50 travailleurs entre 2016 et 2015 (-2.054 travailleurs)

 

Picture: 
Square Picture: 
Introduction: 
Les indicateurs sont au vert pour la création d'emplois.
Tags: 
Slider Picture: 

User login