You are here

Belgique et France unis pour sortir les agriculteurs de la crise

<b> Le Parlement européen doit agir</b>
Afin d’aider le secteur laitier à sortir de la crise, le commissaire européen en charge de l’agriculture Phil Hogan a autorisé une réduction temporaire de leur production, par dérogation au droit à la concurrence. Toutefois, pour que cette mesure ait de véritables répercussions, il est nécessaire qu’elle soit suivie à l’échelle européenne et donc rendue incitative.
Le ministre de l’Agriculture Willy Borsus et son homologue français Stéphane Le Foll demandent donc au Parlement européen le déploiement d’actions d’envergure qui pourraient notamment permettre la réunion autour de la table des institutions européennes et du secteur laitier.
<b> L’appel des ministres aux parlementaires</b>
Les Ministres ont exprimé un message fort au Parlement au travers du Président de la Commission de l’Agriculture et du Développement rural : «<i> L’agriculture est un bien public à préserver en termes de production d’une alimentation de qualité et en quantité adéquate, mais aussi d’emplois directs et indirects. Seule une réponse européenne forte, délivrant un signal clair au marché, sera à la hauteur de l’incompréhension et de la colère de nos éleveurs, et sera à même de préserver la diversité des modèles agricoles sur l’ensemble du territoire et la survie de milliers d’exploitations en Europe. </i> »
Les Ministres suivront de près les modalités d’application de la mesure et s’assureront en particulier d’une application élargie à un maximum d’opérateurs économiques, d’organisations de producteurs, d’interprofessions, mais aussi de coopératives et d’entreprises privées. Ils invitent le Parlement à faire de même.

News Image: 
News Sub Header: 
C’est inédit : les ministres de l’Agriculture belge et français parlent d’une seule voix. Ils invitent le Parlement européen à agir pour que les engagements pris lors du Conseil européen du 14 mars produisent des effets concrets.

User login