Le Conseil du MR était consacré ce matin à la situation politique en Wallonie. « La Wallonie doit relever de nombreux défis durant les cinq prochaines années, que ce soit en matière d’emploi, de pouvoir d’achat, de climat et d’investissements », déclare le président du MR Charles Michel. « Pour atteindre ces objectifs, les wallonnes et les wallons ont besoin d’un gouvernement stable et d’un projet sérieux. Toute aventure institutionnelle représenterait un danger pour la Wallonie à l’aube d’une législature cruciale ».

En tant que deuxième parti de Wallonie et fort de 20 sièges au Parlement wallon, le MR est animé par un grand sens des responsabilités et est disponible pour forger des solutions sur base des programmes. « Chaque parti a ses propres priorités, mais il est possible de se rassembler autour d’un projet positif et de priorités partagées », indique le ministre-président wallon Willy Borsus.

Le président du MR souligne également la nécessité de travailler en toute transparence. « C’est une revendication forte des wallonnes et des wallons : ils souhaitent non seulement plus de participation citoyenne mais aussi plus de transparence. Il nous semble donc important que les propositions qui devraient être discutées cette semaine par les négociateurs soient rendues publiques pour favoriser le débat le plus large possible », concluent Charles Michel et Willy Borsus.