François Bellot, ministre fédéral de la Mobilité, désire améliorer le service offert par les transports publics. En plus du milliard complémentaire attribué au secteur ferroviaire durant sa législature, le ministre veut notamment créer une agence interfédérale de la mobilité pour coordonner et harmoniser les réalisations des différents niveaux de pouvoir.

Un système de transport public plus efficace

Il faut trouver des substituts à la voiture. François Bellot veut un système de transport public plus efficace et investir davantage dans le rail. Il préconise également une action sur la fiscalité ainsi qu’une harmonisation des transports en commun en ayant une vision globale et intégrée (bus, train…).

Ces actions publiques, déjà entamées par le ministre, doivent se poursuivre en raison de ses effets positifs. En effet, en 2017 et en 2018, le nombre de navetteurs en train a augmenté respectivement de 3,5% et 3%.

Créer une agence interfédérale de la mobilité pour coordonner et harmoniser

Selon François Bellot, la compétence en matière de mobilité est éclatée entre de nombreux niveaux de décisions, notamment politiques. Afin de régler ce problème, le ministre souhaite créer une agence inter-fédérale de la mobilité. Son objectif est de décider de plusieurs investissements et d’en assurer la pérennité.

De plus, l’agence ferait office de banque carrefour. En d’autres termes, elle collecterait des données, les analyserait et harmoniserait l’ensemble des systèmes de transport.

RER: pas de retard

Pour François Bellot, les travaux du RER ne subiront pas de retard à cause de la chute du gouvernement fédéral. Il espère que les budgets prévus seront confirmés par le Parlement.

Finalement, concernant le survol de Bruxelles, la 2e partie de l’étude d’incidences a lieu dans les prochaines semaines et la 3e phase se déroule fin avril ou début mai. François Bellot affirme que le prochain Gouvernement disposera donc d’une étude objective et indépendante pour pouvoir décider en connaissance de cause.