Louis Michel appelle au respect du droit humanitaire international en Syrie

13 novembre 2015

 

Louis Michel condamne avec force les violations flagrantes et systématiques des Conventions de Genève de 1949 portant sur protection spéciale accordée aux malades, aux blessés, au personnel de la santé dans les hôpitaux syriens.

Depuis le début du conflit syrien en mars 2011, ce ne sont pas moins de 700 professionnels de la santé qui sont morts sous le feu d'attaques aériennes menées par les forces gouvernementales et depuis peu par la flotte aérienne russe. Il s'agit de crimes contre l'humanité sciemment et géographiquement orchestrés qui ne peuvent être tus. "Je ne peux que m'insurger contre une telle négation du droit humanitaire international et du droit de la guerre, coulés pourtant dans des textes juridiques contraignants. J'appelle la Haute Représentante de l'UE, Frederica Mogherini et les membres du Conseil de sécurité des NU à tout mettre en œuvre pour faire respecter les résolutions appelant à une cessation des attaques contre les civils et l'infrastructure civile en Syrie ainsi que pour assurer l'acheminement libre et sans entrave de médicaments et de l'aide humanitaire à la population syrienne. L'histoire nous jugera sur nos actes mais aussi sur nos silences".

Photos

29 janvier 2018

Conseil - 29.01.18

Toutes les photos

26 janvier 2018

Timeline Photos

Toutes les photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet