L’accès au logement est une liberté fondamentale. L’accès à la propriété offre une sécurité d’existence, un projet d’une vie et constitue la meilleure épargne-pension. C’est pour cela que le MR soutient une politique de soutien au logement qui permet à toute personne d’accéder à un logement de qualité et bien isolé.

10 propositions concrètes

  • Un abattement de 500 euros sur le précompte immobilier
  • Réformer les droits d’enregistrement
  • Faciliter le premier achat
  • Dynamiser le marché du logement public
  • Une utilisation intelligente de l’espace pour le logement
  • Un leasing immobilier pour les jeunes
  • Mener une politique de performance énergétique ambitieuse
  • Davantage de logements adaptés aux personnes âgées
  • Réinvestir les logements abandonnés
  • Améliorer l’aide aux sans-abris
Un abattement de 500 euros sur le précompte immobilier

Afin d’augmenter le pouvoir d’achat des wallons et des bruxellois qui habitent le logement dont ils sont propriétaires, nous proposons de réduire de 500 euros leur précompte immobilier. Cette diminution de la pression fiscale encouragera également l’accès à la propriété.

Réformer les droits d’enregistrement

A Bruxelles, le MR souhaite que chaque personne qui revend son habitation unique puisse en acheter une autre en bénéficiant de la même réduction des droits d’enregistrement, dans un délai de 3 ans au lieu de 5 actuellement. Nous voulons éviter que les propriétaires paient plusieurs fois les droits d’enregistrement.

En Wallonie, nous proposons que les droits d’enregistrement dus pour l’acquisition d’une résidence principale ne soient payés qu’une fois. Toute acquisition d’une nouvelle habitation pour changer de résidence principale pourrait, par exemple, faire l’objet d’une déduction des droits d’enregistrement payés lors de l’achat de la première maison ou du premier appartement (système “sac à dos”) à l’instar de ce qui se fait actuellement en Flandre.

Faciliter le premier achat

En Wallonie, nous proposons d’assouplir les conditions nécessaires à l’octroi de l’abattement sur les droits d’enregistrement pour le premier achat afin de favoriser l’acquisition d’un logement. A Bruxelles, nous souhaitons rehausser le montant maximum permettant d’obtenir l’abattement à hauteur de 600.000 euros, étant donné le prix élevé du logement.

Dynamiser le marché du logement public

L’accès à un logement joue un rôle considérable en matière de lutte contre la pauvreté. C’est pourquoi, en Wallonie comme à Bruxelles, nous voulons contribuer avec le secteur privé à la création de logements publics ou à loyer modéré, tout en encourageant les bénéficiaires d’un logement public à acquérir leur logement (via le crédit hypothécaire social, un leasing immobilier ou les aides régionales). Ces logements doivent être adaptés à la composition du ménage et à ses besoins.

Nous voulons également soutenir les pouvoirs locaux dans le développement de logements publics adaptés aux personnes à mobilité réduite. En région bruxelloise, il faut par ailleurs supprimer le droit d’hypothèque de 1 % pour l’achat de son premier logement, afin de favoriser l’acquisition d’un logement aux familles à revenus modestes.

Un leasing immobilier pour les jeunes

Le système du leasing immobilier avec option d’achat pour les jeunes permet de louer une habitation neuve (un appartement ou une maison) et économe en énergie tout en bénéficiant d’une option d’achat et d’un remboursement des loyers un certain nombre d’années. Autrement dit, ce système permettra au locataire d’utiliser son loyer comme apport pour souscrire un emprunt hypothécaire et devenir propriétaire du bien loué.

Mener une politique de performance énergétique ambitieuse

Le MR souhaite poursuivre ses efforts et améliorer la qualité globale du parc de logements existants en redirigeant les budgets prioritairement vers la rénovation énergétique des logements, tant privés que publics et élaborer un plan 2030 – 2050. L’objectif serait d’isoler l’ensemble du parc de logements à l’horizon 2050 pour arriver à un niveau de basse énergie.

Davantage de logements adaptés aux personnes âgées

Le MR souhaite encourager le maintien à domicile des personnes âgées. Pour cela, nous voulons généraliser les aides à l’adaptation aux logements, quel que soit l’âge auquel une situation de handicap peut survenir. Nous proposons aussi de créer des logements ou habitats groupés pour des publics cibles, dont les personnes âgées, ainsi qu’encourager le développement de logements dit « Kangourou », qui permettent aux ainés de mieux-vivre chez eux et ce, grâce à un cohabitant bienveillant, tout en permettant à chacun de disposer d’un espace de vie qui lui est propre.

Réinvestir les logements abandonnés

Le MR souhaite lutter davantage contre les logements inoccupés à but spéculatif et les immeubles dégradés. Nous voulons promouvoir l’Agence Immobilière Sociale (AIS) en tant que facilitateur pour remettre sur le marché ces biens. Nous voulons également poursuivre la centralisation, au sein d’un fichier, des logements affichant une consommation d’eau ou électricité caractéristique d’une inoccupation. Ce fichier permet aux agents des pouvoirs locaux de mener une politique de lutte ciblée contre l’inoccupation au logement.

Une utilisation intelligente de l’espace pour le logement

Le MR veut faciliter et promouvoir les modifications des plans de secteur afin de convertir les nombreuses surfaces anciennement commerciales en zones d’habitat ou mixtes. Ce principe vaut également, sous certaines conditions, pour d’anciennes infrastructures agricoles, sites d’activité économique ou bâtiments publics inexploités. Nous voulons par exemple inciter la réaffectation de logements au-dessus des commerces via la réduction du précompte immobilier.

Améliorer l’aide aux sans-abris

Nous souhaitons développer les abris de nuits, les logements communautaires d’urgence et renforcer le logement d’accueil de transit pour les femmes victimes de violences, avec un accompagnement social adéquat. De plus, nous voulons permettre aux sans-abris de rejoindre les logements d’urgence avec leurs animaux domestiques.

L’accès à un hébergement provisoire et/ou de nuit est essentiel dans le cadre des politiques de réinsertion de personnes sans-abris. C’est pourquoi nous soutenons également le programme Housing First qui vise l’insertion sociale de ces personnes par le logement avec l’appui d’une équipe pluridisciplinaire.

Découvrez l’entièreté de nos programmes

30
Grâce au 30 millions prévus dans l’ajustement budgétaire 2018 pour la rénovation des logements sociaux inoccupés, les sociétés de logement de service public ont augmenté leur capacité d’accueil des locataires sociaux.
20000
Grâce au MR, les wallons bénéficient d'un abattement sur les premiers 20.000 euros des droits d’enregistrement qui facilite l’achat pour les jeunes.

Bilan

Notre objectif est de lutter contre la pauvreté en proposant des logements adaptés à chacun. C’est-à-dire un marché du logement de qualité, accessible financièrement, adapté ou adaptable, et dans un environnement sain et sécurisé.

Sous notre impulsion, la Wallonie a mis en œuvre une politique volontariste d’accès à la première propriété via un abattement fiscal. Le Gouvernement wallon a réformé le système des primes à la rénovation pour le rendre plus efficace et pour considérablement augmenter les montants. C’est à la fois important pour réduire la facture énergétique des propriétaires et locataires, et essentiel pour notre environnement.

Nous avons mis en place le Plan Wallon d’Investissement qui prévoit une enveloppe soutenant la création de nouveaux logements, accessibles financièrement, tant sur le marché acquisitif que locatif.

Par ailleurs, les entrepreneurs actifs dans le secteur de la construction sont désormais obligés d’être couverts par une assurance « Responsabilité Civile ». Cette complémentarité assure une meilleure protection des clients en cas de malfaçon éventuelle. Cette assurance couvre les dommages corporels à hauteur de 1.500.000 euros et les dommages matériels pour un montant de 500.000 euros.

Retour au programme