Le président du MR Olivier Chastel réagit aux actes de vandalisme commis cette nuit sur la façade des locaux du MR à Namur. « Je condamne fermement tout acte de violence », déclare Olivier Chastel. « Les dégâts sont importants et nous avons déposé plainte ».

 

Olivier Chastel est choqué par les dégradations, mais aussi par les messages inacceptables taggés sur la façade. « La liberté d’opinion est évidemment garantie », explique Olivier Chastel. « Le MR s’est d’ailleurs toujours montré ouvert au débat d’idées, sur tous les sujets. La violence, par contre, ne peut jamais être une réponse ».

 

Olivier Chastel regrette par ailleurs cette banalisation de l’insulte et de l’excès. « Cette libération de la parole haineuse et de la violence est encouragée par tous ceux qui, quotidiennement, s’en prennent aux politiques que nous menons en pratiquant des amalgames douteux. Sur le plan migratoire par exemple, la politique menée par le gouvernement fédéral est soutenue par le MR car respectueuse des conventions internationales. La Belgique est une terre d’accueil et un Etat de droit. Ce sont des comportements violents comme ceux-là qui sont une réelle menace pour la démocratie », conclut le président du MR.

 

Découvrez notre bilan
Cliquez ici
Découvrez notre bilan
Cliquez ici