Le programme local du MR pour

la santé

Le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques, l’évolution des technologies et des traitements constituent de véritables enjeux de santé publique. Si la grande majorité des politiques menées en matière de santé publique relèvent des niveaux de pouvoirs supérieurs, force est de constater que les communes jouent également un rôle majeur, notamment, en matière d’information, de prévention et de promotion de la santé.

Proches des citoyens et des réalités de terrain, les communes peuvent non seulement devenir les coordinateurs des politiques de santé publique mais également travailler en tant que relais de l’information à destination de la population.

Toujours plus soucieuses du bien-être de leurs habitants, celles-ci peuvent endosser de nouvelles missions via la mise en oeuvre de politiques locales de santé publique. Le MR souhaite des soins de santé de qualité.

Nos propositions

Promouvoir une alimentation saine

9 belges sur 10 considèrent qu’une alimentation saine est importante mais  dans le même temps, 5 sur 10 ne savent pas ce qu’est une alimentation saine

Proposition 1 : Une évaluation des expériences en cours

Le MR propose d’évaluer, en association avec les professionnels de la santé, les différentes expériences en cours et de propager les bonnes pratiques. La promotion de l’alimentation saine doit être abordée dès le plus jeune âge mais ne doit pas être réservée exclusivement aux projets scolaires.

Proposition 2 : Une alimentation saine pour tous

Nous défendons la promotion de l’alimentation saine auprès de toutes les tranches de la population (exemples : bar à soupe, collation saine dans les écoles, repas scolaires et dans les crèches à partir de produits locaux, produits locaux présents dans les commerces locaux, etc.).

Agir préventivement pour une meilleure santé

Les communes sont des acteurs privilégiés en matière de promotion de la santé. Pour rappel, la promotion de la santé a pour but de donner aux individus davantage de maîtrise de leur propre santé et davantage de moyens pour l’améliorer.

Proposition 3 : Pour développer des partenariats avec les services de santé

Le MR encourage le développement de partenariats avec des organismes de santé afin de proposer aux citoyens des services de proximité via la mise en place de Centres d’appui de santé primaire. Les collaborations avec les plannings familiaux, les centres de soins en santé mentale ou encore avec les observatoires provinciaux de la santé doivent être encouragés.

Proposition 4 : Pour une meilleure coordination des politiques de santé

La prévention en matière de santé publique doit être favorisée et coordonnée. Pour cela, et afin d’éviter de démultiplier les initiatives, nous encourageons les communes à promouvoir des actions de santé publique dans le cadre des Plans de Cohésion Sociale.

Proposition 5 : Pour un renforcement de la lutte contre le tabac et l’alcool

Nous encourageons également les communes à agir au niveau des comportements de santé. Le tabagisme et la consommation excessive d’alcool restent d’importants problèmes de santé publique à l’origine d’une morbidité et d’une mortalité importante. Il importe donc pour les communes de mettre en place des programmes de prévention pour en diminuer la consommation.

Proposition 6 : Pour mieux sensibiliser à la vaccination et au dépistage

Comme dans l’ensemble des pays de l’OCDE, la prévention est trop souvent le parent pauvre des soins de santé. Nous encourageons dès lors les acteurs locaux à relayer les campagnes de prévention nationale et régionale afin de sensibiliser les citoyens aux enjeux de la vaccination ou encore du dépistage.

Proposition 7 : Pour le don d’organes

Le MR soutient les initiatives communales en matière de promotion du don d’organes et du don de sang.

Proposition 8 : Pour un échevin chargé de la coordination d’un service santé

Au MR, nous pensons que la promotion de la santé doit faire partie intégrante des missions dévolues aux membres du Collège communal. Dans ce cadre, le MR propose que la coordination d’un service santé fasse partie intégrante des compétences accordées à l’un des membres du Collège communal. Celui-ci serait en charge, entre autres, de la coordination des actions de prévention et de promotion de la santé. A l’image d’initiatives déjà lancées dans d’autres communes, nous proposons l’organisation d’événements thématiques associant tous les acteurs concernés présents sur le territoire (exemple : lutte contre le tabagisme, alimentation saine, alcoolisme, etc.).

Proposition 9 : pour une meilleure formation aux premiers secours

Pour le MR, la formation aux premiers secours doit être une priorité. Nous soutenons les initiatives communales qui visent à former leurs habitants à devenir les véritables maillons dans la chaîne de secours. Nous encourageons les communes à proposer cette formation dès le plus jeune âge au sein des établissements scolaires ou durant les jours blancs. La sécurité doit être assurée dans les lieux dits « à risques » tels qu’au sein des infrastructures sportives et scolaires. Dans ce cadre, le MR soutient la poursuite de l’installation de défibrillateurs et la formation du personnel à l’utilisation de ceux-ci. Ces formations aux premiers secours et à l’utilisation des défibrillateurs doivent être continues dans le temps et offertes, à tout le moins, aux responsables de groupes d’enfants et/ou de sport.

Proposition 10 : Pour une meilleure lutte contre le dopage

Une attention particulière doit être portée à la lutte contre le dopage. Présent tant dans le milieu du sport professionnel qu’amateur, la problématique du dopage doit être prise en compte dans la mise en oeuvre des politiques sportives locales consacrées à la prévention.

Proposition 11 : Pour mieux promouvoir la santé auprès des plus vulnérables

L’effet des inégalités sociales hypothèque la santé des populations défavorisées tout au long de leur vie. Certaines populations coexistent dans un environnement matériel et dans un contexte financier et socioculturel qui rendent plus difficile l’adoption de comportements favorables à la santé. Il est par conséquent essentiel pour le MR de consacrer davantage de moyens à la promotion de la santé auprès de ces personnes et à l’amélioration de leurs conditions de vie. Nous encourageons les communes et les CPAS à porter une
attention particulière à la promotion de la santé auprès des personnes les plus vulnérables.

Télécharger le programme local