Les grands dossiers de l'année 2015 - Un plan stratégique pour la SNCB

8 janvier 2016

 

Rétrospective sur les grands dossiers du Gouvernement fédéral qui ont fait 2015.

La Ministre de la Mobilité Jacqueline Galant a présenté l’été dernier son plan stratégique pour la SNCB. Son objectif : moderniser notre société de chemins de fer et réduire sa dette colossale.
Le client, le cheminot, le contribuable
Cet adage colle parfaitement à l’idée du plan de la ministre Galant. Le taux de satisfaction général de la clientèle est bien trop bas (52,9% en décembre 2014), l’amélioration du service SNCB passera d’abord par une amélioration des services proposés aux passagers . Techniquement pour le client, la Ministre désire améliorer la ponctualité, la communication, la propreté, l’utilisation de la vente « online » et prévoit une augmentation de 160.000 places assises dans les trains d'ici 2030 ainsi que l'installation de connexions wi-fi dans les trains.

Pour la ministre, il est aussi essentiel d’augmenter la productivité de la SNCB, qui est inférieure à la moyenne européenne. Il faut renouveler le mode de management.
Jacqueline Galant veut que le cheminot soit le moteur du changement et que l’argent du contribuable, qui finance la SNCB, soit efficacement et justement utilisé. Stop au gaspillage ! Ce qui implique une réflexion sur les investissements futurs et une rationalisation des filiales.
Plus d’accessibilité aux gares

Il a été prévu dans ce plan que pour la fin de l’année 2017, la SNCB porterait l’ offre ferroviaire suburbaine autour de Bruxelles à 90% . De nouvelles gares ont déjà été ouvertes (Germoir et Tour et Taxis), d’autres seront rénovées. A la mi-2016, le tunnel « Josaphat-Schuman » sera mis en service, avec un retard de 6 mois du à la menace terroriste qui a empêché l’organisation des exercices de sécurité. Ce projet est rendu possible par une collaboration efficace avec  les partenaires du dossier, ce donc se réjouit la Ministre Galant.
Sécurité autour et dans les gares
Le plan stratégique prévoit aussi d’ améliorer la sécurité des passagers autour et dans les gares . Concrètement, la Ministre Galant veut favoriser une meilleure collaboration entre les différentes services : bourgmestre, chef de corps de la police locale, procureur du Roi, directeur de la police des chemins de fer SPC et le chef de service du Corporate Security Service de la SNCB. Cette collaboration permettra d’améliorer la coordination des plans d’action de sécurité, de lutter contre les incivilités ou autres formes de vols. 
Une plateforme d’intermodalité
La Ministre souhaite créer une plateforme d’intermodalité qui regroupera les chemins de fer et les sociétés de transport régionales. L’objectif est d’améliorer les déclinaisons d’intermodalité telles que train-vélo, train-métro, train-bus ou encore train-parking. Jacqueline Galant souligne que « C'est une démarche innovante et une vraie réponse pragmatique aux défis qui sont face à nous et qui répond aux attentes des clients des transports publics ».
Avec ce plan, Jacqueline Galant a donné un cadre de travail aux dirigeants de la SNCB et d’Infrabel. C’est désormais à eux de prendre les décisions qui s’imposent. Les multiples jours de grève annoncés en janvier démontrent que le dialogue avec les syndicats est particulièrement difficile. A ce sujet, la ministre continue à travailler sur l’instauration d’un service minimum pour protéger les usagers.  

Photos

29 janvier 2018

Conseil - 29.01.18

Toutes les photos

26 janvier 2018

Timeline Photos

Toutes les photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet