Économie & FiscalitéEmploiIndépendants & PME

La réforme fiscale a fait l’actu en 2015

Par 5 janvier 2016 Pas de commentaire

Le MR se réjouit des mesures annoncées par le gouvernement dans le cadre de la réforme fiscale. Il y retrouve en effet ses deux grandes priorités : la diminution des charges qui pèsent sur le travail et l’augmentation du revenu net.

Tout le monde y gagne !

Pour augmenter le pouvoir d’achat, le gouvernement combinera en fait une augmentation des frais forfaitaires déductibles, un relèvement de la quotité exemptée d’impôts, le bonus à l’emploi et une réforme des tranches d’imposition. Tous les salariés en bénéficieront : depuis les salaires les plus bas, qui gagneront 140 euros net par mois, jusqu’aux salaires les plus élevés qui recevront 63 euros net par mois en plus. Pour la plupart des travailleurs, c’est un véritable 13e mois ! L’augmentation du pouvoir d’achat est un axe majeur de la réforme fiscale.

Plus de détails sur l’augmentation du pouvoir d’achat ici.

75% des emplois dans notre pays se trouvent dans les PME.

Le gouvernement soutient les entreprises en baissant les cotisations patronales de 33% à 25% ne sera pas linéaire. Des baisses de 4% ou 5% seront pratiquées sur les bas salaires aux taux de cotisations déjà inférieur à 25%. Les secteurs de la construction, du nettoyage, de l’horeca ou de la grande distribution en bénéficieront.
Plus de détails sur la baisse des charges patronales ici.  Le soutien à la création d’emplois est l’autre axe majeur de la réforme fiscale.

Les allocataires sociaux aussi

Le gouvernement ne laisse personne au bord du chemin. Durant toute la législature, l’enveloppe bien-être sera utilisée à 100%, ce qui n’était pas le cas sous le gouvernement Di Rupo. Cette enveloppe permettra de revaloriser les allocations des chômeurs, des invalides et des pensionnés. En 2015, le gouvernement fédéral a relevé tous les minima sociaux de 2%.
Plus de détails sur l’augmentation des allocations sociales et pensions ici. La réforme fiscale ne laisse personne au bord du chemin.

Fraudeurs, pollueurs, spéculateurs

Pour financer la réforme fiscale, le gouvernement a décidé de cibler des comportements polluants ou nocifs pour la santé. Les accises sur le diesel vont augmenter mais celles sur l’essence vont diminuer. Depuis le mois de septembre, le gouvernement fédéral a relevé la TVA sur l’électricité à 21%. Il a aussi revu à la hausse les accises sur le tabac, l’alcool et les boissons sucrées. L’impact de ces diverses mesures sur les ménages sera variable en fonction de la consommation et des habitudes de chacun mais les belges seront gagnants à la fin du mois. Enfin, la lutte contre la fraude fiscale sera renforcée, le précompte mobilier va augmenter de 25 à 27% et une taxe sur les plus-values spéculatives est créée. Le gouvernement a souhaité que le capital participe à l’effort.

Plus de détails sur l’impact de ces taxes sur votre pouvoir d’achat ici .

Tout sur la réforme de la Justice
Stop à la désinformation
En savoir plus
Stop à la désinformation
Tout sur la réforme de la Justice
En savoir plus