Le Conseil du MR s’est réuni ce lundi. Le Président du MR Olivier Chastel y a présenté un état des lieux des négociations en cours. Pour rappel, le 19 juin, le président du cdH Benoît Lutgen a annoncé qu’il souhaitait mettre un terme à sa collaboration avec le PS dans les entités fédérées. L’état des lieux présenté par le président du MR  portait donc sur les trois entités fédérées. Il s’agit de la Région wallonne, la Région de Bruxelles-Capitale et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le président du MR mandaté

Dans la foulée, le Conseil a décidé à l’unanimité de mandater le Président du MR afin de poursuivre les négociations en vue d’aboutir à un accord en Wallonie. Il en appréciera le contenu avant d’en faire rapport aux instances du Mouvement Réformateur.

Rappel du contexte. Le 19 juin, Benoît Lutgen annonce qu’il souhaite une rupture immédiate avec le PS. PS et cdH gouvernent ensemble en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Cela remet donc en cause les majorités. Le MR a répondu à cet appel en se disant prêt à dialoguer avec le cdH.  Il faut rappeler que le MR est dans l’opposition dans les entités fédérées depuis 2004. Le Mouvement Réformateur siège par contre au gouvernement fédéral. Il est depuis 2014 le seul parti francophone présent à ce niveau de pouvoir.

Découvrez notre bilan
Cliquez ici
Découvrez notre bilan
Cliquez ici