Le MR veut une politique climatique ambitieuse. David Clarinval, chef de groupe MR au parlement fédéral, met en avant les 40 mesures concrètes du MR concernant le climat. En outre, le député met en garde contre une révision de la Constitution. L’article 7bis ne doit pas être utilisé pour lancer une éventuelle réforme de l’État. Pour David Clarinval, l’accord de coopération reste la meilleure solution pour atteindre les objectifs climatiques.

Une politique climatique ambitieuse

Le MR veut une politique climatique ambitieuse. Le MR a voté la résolution pour le climat et a signé la Loi Climat.

De plus, David Clarinval cite les différents résultats entre les régions concernant les objectifs climatiques. La Région wallonne a une longueur d’avance sur la Flandre en matière climatique.

Les débats communautaires sont un danger

Concernant la Loi Climat, David Clarinval met en garde contre la révision de la Constitution. Pour le député, il ne faut pas commencer des débats communautaires. Le MR a mis de côté le communautaire depuis 5 ans. « L’article 7 bis pourrait être utilisé pour lancer une future réforme de l’État« .

Pour David Clarinval, il faut préconiser l’accord de coopération car cela fonctionne. En effet, le RER a été voté en moins d’un an et un accord de coopération a permis de le financer à hauteur d’un milliard. De plus, trois accords de coopération ont eu  récemment un impact important sur les émissions de CO2.

L’entêtement sur l’article 7 bis est la cause de l’échec

Pour rappel, plusieurs partis, notamment Ecolo, se sont entêtés à vouloir utiliser la réforme de l’article 7bis de la Constitution. Or, aucune majorité n’existait car les partis flamands ont voté majoritairement contre. Selon David Clarinval, l’entêtement sur l’article 7bis est la cause de l’échec de la Loi Climat.

Il est nécessaire d’opter pour une voie acceptable par les Flamands. Selon le député, l’accord de coopération est la solution. Lorsqu’il y a des matières partagées, il est important de réunir la totalité des acteurs (Région, Communautés, État). Pour David Clarinval, si un organe de l’État impose son point de vue aux autres, c’est la crise communautaire. L’accord de coopération permet d’atteindre les objectifs climatiques.

40 mesures sur l’enjeu climatique

Le MR possède 40 mesures concrètes et chiffrées sur l’enjeu climatique. Au programme notamment: les prêts à 0% pour l’isolation, un tax shelter pour le climat, une diminution de la TVA sur la démolition et la reconstruction, etc.

Ces mesures prônent la croissance. Contrairement à Ecolo qui préconise des taxes vertes, des interdictions et de la décroissance.

Pour David Clarinval, il existe 2 voies: la voie libérale qui prône moins d’impôts et incite à la recherche au développement, ou Ecolo qui souhaite davantage de taxes.

Contre la suppression des voitures de société

David Clarinval rappelle que le Gouvernement de Charles Michel incite à utiliser davantage les transports en commun. Il cite le Budget Mobilité et le Cash for Car. Le Budget Mobilité permet aux travailleurs, qui disposent d’une voiture de société, de l’échanger contre un modèle moins polluant et de consacrer le budget libéré à des moyens de mobilité plus durables. Le Cash for Car permet d’échanger sa voiture de société contre un équivalent en salaire net.

Parmi les 40 mesures citées plus haut, le MR préconise le verdissement du parc automobile. Cependant, le MR est contre la suppression des voitures de sociétés car elles sont une forme de revenu octroyé aux travailleurs.