Lors du dernier comité de concertation, les trois Régions et l’État fédéral ont signé un important «accord de coopération chapeau» concernant le financement des infrastructures ferroviaires stratégiques. Il faut encore approuver l’ « accord de coopération d’exécution pour les travaux du RER ». Cet accord vise à garantir que le financement fédéral, soit le milliard d’euros pour finaliser les projets d’infrastructures RER, ne puisse faire l’objet de réductions budgétaires, compte tenu de son utilité stratégique pour la mobilité des voyageurs et des marchandises en Belgique.

Les régions flamande et wallonne qui ont toutes les deux décidé d’ajouter respectivement 100 et 32 millions d’euros pour leurs projets ferroviaires stratégiques ont signé cet accord alors que le gouvernement bruxellois n’a pas encore signé et ne manifeste pas sa volonté de le faire !

Le Chef de groupe MR, Vincent De Wolf, et le député, David Weytsman, ont tout deux souhaité réagir : « Si cet accord n’aboutit pas avant la fin de cette législature, c’est un signal catastrophique pour Bruxelles et les Bruxellois ! »

Ils tiennent également à rappeler que le gouvernement fédéral actuel est le tout premier gouvernement à avoir :

  • Pérenniser le financement des travaux du RER. Cela a non seulement permis de relancer les travaux, mais aussi assurer que ces travaux pourront aboutir. Depuis 10 ans, tous les ministres de la mobilité savaient que le fonds RER étaient insuffisants ! Chaque ministre a postposé le problème ! Ici, il y a une solution de financement à charge du fédéral dans l’intérêt des Bruxellois. Il ne manque plus que la Région bruxelloise
  •  Lancer une offre S  bruxelloise dans l’intérêt direct des Bruxellois :

◦    3 Germoir, Tours et Taxis et Arcades, bientôt 4 nouvelles gares en plus (Ceria)!

◦    4%, 72 trains en plus, hausse de la fréquence —> Diminution de la congestion routière (moins de navetteurs) + offre infra bruxelloise, en partenariat avec les communes !

◦    Meilleure information à l’entrée des gares

  • Rénover et/ou financer d’importantes rénovations
    ◦        De la gare du nord, récemment
    ◦        De la gare du Midi (100 millions euros)
    ◦        De plus de 15 gares locales bruxelloises !

Les libéraux s’indignent du comportement du Ministre-président : « Nous voyons que le Ministre-président conditionne la signature de la Région à une ingérence dans les choix de financement du gouvernement fédéral et d’Infrabel et de la SNCB où celle-ci est pourtant bien représentée… C’est prendre un risque dangereux qui n’est pas du tout dans l’intérêt des Bruxellois. Le gouvernement bruxellois ne doit pas fermer la porte à cet accord. »

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir