Il faut poursuivre une politique socioéconomique qui favorise la création d’emplois. Pierre-Yves Jeholet, ministre wallon de l’Economie, et Louis Michel, ancien eurodéputé MR, veulent éviter une crise politique trop longue. Un tel blocage est négatif pour le pays. En outre, le ministre appelle les partis francophones à être sereins et à garder leur sang-froid.

Eviter une crise politique trop longue

Pierre-Yves Jeholet veut éviter une crise politique trop longue et un blocage du pays (comme les 541 jours de non-Gouvernement en 2010-2011). De plus, les exclusives empêchent d’avancer. Les seules exclusives à mettre en place sont celles avec les extrêmes (Vlaams Belang et PTB).

Le MR a pris ses responsabilités

Pierre-Yves Jeholet appelle les partis francophones à être sereins et avoir du sang-froid. En effet, de nombreuses réformes importantes notamment en matière d’emplois, de mobilité et de climat sont à prendre. Ces actions doivent guider les politiques.

Pour le ministre de l’Economie, le MR a pris ses responsabilités notamment sur l’enjeu climatique. En effet, le ministre explique, entre autres, qu’une filière industrielle de recyclage de plastique en Wallonie a récemment été mise en place. Cette filière est un modèle en Europe.

La priorité pour la Wallonie est le redressement de l’économie

Selon Pierre-Yves Jeholet, la priorité pour la Wallonie est le redressement de l’économie, le développement d’activités et la création d’emplois. Le ministre souligne que c’est l’activité et le développement qui permettent de financer plusieurs politiques (sociales, climatiques, etc.).

Poursuivre une politique socioéconomique pour créer plus d’emplois

Pour Louis Michel, il est primordial de poursuivre une politique socioéconomique afin de créer plus d’emplois. La formation doit également être une thématique majeure. Le MR veut une Wallonie prospère qui ne compte pas en permanence sur les autres.

Le respect strict du cordon sanitaire a été utile en Wallonie. Selon lui, le retrait de ce cordon en Flandre pour le Vlaams Belang serait négatif.

Union européenne: les libéraux peuvent exiger une ou plusieurs grandes fonctions

Les libéraux deviennent la troisième force politique du Parlement européen avec 109 eurodéputés. Pour Louis Michel, les libéraux sont en position d’exiger l’une ou l’autre grande fonction de la Commission européenne.