La situation socio-économique de la Belgique s’améliore depuis 2014. Les entreprises créent de l’emploi, le chômage diminue et le pouvoir d’achat augmente. L’action du gouvernement fédéral explique notamment ces bons résultats. De nombreux organismes internationaux soulignent d’ailleurs la qualité et l’importance du travail réalisé. En voici quelques exemples

Le bon point de la Commission européenne

Les réformes structurelles menées ces dernières années par la Belgique ont porté leurs fruits. La Commission européenne le reconnait, dans son rapport annuel sur la situation socio-économique. La compétitivité s’est améliorée et de nouveaux emplois ont été créés. Le pays se porte bien par ailleurs sur le plan social.

Source : Commission européenne, Rapport annuel sur la situation économique, 8 mars 2018.

Pour le FMI, la Belgique va mieux

L’image donnée par l’économie belge est plus radieuse, note d’emblée Christian Mumssen. Les prévisions de croissance ont en effet été revues à la hausse. Le Fonds table sur 1,7% cette année et près de 2% l’an prochain. Et du même coup, le déficit budgétaire devrait se réduire et passer de 2,5% du PIB l’an dernier à 1,25% cette année. Et cerise sur le gâteau, la croissance est porteuse d’emplois. La raison derrière ces belles performances est double : d’abord, la croissance est meilleure un peu partout en Europe, observe Christian Mumssen. Mais « les réformes entreprises par le pays commencent aussi à payer », ajoute-t-il. Il cite notamment la réforme des pensions, le saut d’index et le tax shift.

Source : Rapport FMI, 17 décembre 2017.

La Belgique, un « top reformer « 

Le secrétaire général de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), José Angel Gurria Trevino, a salué mardi les efforts accomplis par la Belgique pour appliquer ses recommandations. « La Belgique est un top reformer ».

Gurria Trevino a mis en avant les réformes entreprises, notamment en matière de pension ou en matière fiscale afin de baisser les prélèvements sur le travail. « Vous suivez les recommandations », a-t-il ajouté, en insistant non seulement sur le travail législatif, mais aussi sur la mise en oeuvre concrète des réformes.

Source : OCDE, « La Belgique est un top reformer », 20 juin 2017.

Ceci pourrait aussi vous intéresser :

Croissance économique : en hausse grâce au tax shift !

Emploi : 105.000 nouveaux emplois créés en 2017 et 2018 !

Banque Nationale de Belgique : l’action gouvernementale porte ses fruits

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir