Le MR souhaite réinvestir dans la qualité de l’enseignement. Françoise Schepmans, cheffe de groupe MR au Parlement bruxellois, veut favoriser davantage l’enseignement technique et professionnel. En outre, il est nécessaire d’apporter des changements concernant le Décret Inscriptions et le Pacte d’excellence.

Investir massivement dans l’enseignement technique et le professionnel

Pour la cheffe de groupe, le tronc commun jusqu’à 15 ans ne réglera pas le problème de l’accès au travail pour de nombreux jeunes. Le MR privilégie une autre solution: investir massivement dans l’enseignement professionnel et technique (numérique, nouvelles filières, etc.). A l’issue de ces formations, le jeune doit avoir accès au monde du travail. Or, actuellement, Françoise Schepmans a le sentiment que ce sont des filières de relégation en attendant que le jeune termine l’école.

Un projet pédagogique de qualité

Le niveau de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) doit impérativement augmenter. En effet, Françoise Schepmans rappelle qu’il se situe en bas du classement PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves). Toutes les écoles doivent pouvoir offrir un projet pédagogique de qualité. Or, ce n’est pas le cas actuellement. C’est pourquoi, un investissement massif est la solution.

Enfin, Françoise Schepmans regrette que le projet émis pour la Région bruxelloise délaisse l’enseignement.

Le Décret Inscriptions est un échec

Le MR est le premier parti à avoir dénoncé le Décret Inscriptions. Désormais, tous les partis émettent le même discours: le Décret n’atteint pas ses objectifs. En effet, ses résultats prouvent qu’il ne crée pas de mixité sociale. De plus, 480 élèves à Bruxelles n’ont toujours pas d’école.

Enseignement: Rémunérer les heures supplémentaires prestées par les enseignants

Françoise Schepmans se réjouit que les enseignants soient rémunérés pour les heures supplémentaires qu’ils prestent. Ce coût est essentiel pour l’accompagnement extra-scolaire des élèves. La remédiation, l’accompagnement de classe après l’école, la psychomotricité et l’augmentation du nombre de logopèdes sont des éléments importants pour les élèves.

 

Ceci pourrait vous intéresser: