Économie & FiscalitéJustice

Il faut aider la justice avec conscience et respect

Par 26 février 2015 Pas de commentaire

Ce dimanche 22 février, Marie-Christine Marghem était l’invitée de Baudouin Remy dans Mise au point. La ministre de l’Énergie, anciennement membre de la Commission Justice, a notamment évoqué le budget alloué à la Justice et sa santé financière.

Pour Marie-Christine Marghem, les revendications des acteurs de la justice sont légitimes, car depuis des années, la justice a fait l’objet de trop peu de soin et d’attention. L’urgence aujourd’hui est née du retard pris par les gouvernements précédents.

Marie-Christine Marghem a rappelé le souhait du ministre de la Justice, Koen Geens, de discuter, lors du contrôle budgétaire, d’une éventuelle baisse de l’effort budgétaire de 4% à 1%.

Le gouvernement souhaite diminuer la charge de travail qui pèse sur la Justice et également mettre au point des procédures plus intéressantes pour les différents acteurs de la Justice.

Rappelons que le gouvernement reprendra des propositions émises par ces différents acteurs. On retrouve parmi celles-ci, la suppression de la cour d’Assises.

Concernant les nominations, Marie-Christine Marghem a rappelé que Koen Geens souhaite ouvrir des postes pour une cinquantaine de personnes dans la magistrature et pour 137 personnes dans les cours de justice et tribunaux. Contact a été pris avec le ministre du Budget Hervé Jamar à ce sujet.

Selon Marie-Christine Marghem, « il est impossible, du jour au lendemain, de réaliser tout ce qui n’a pas été mis en place depuis des années ». De plus, pour la ministre, « le gouvernement comprend et soutient les différents acteurs de la Justice et il a la volonté de les aider avec conscience et respect ».

En ce qui concerne l’informatique, pour Marie-Christine Marghem, « le projet Phénix s’est embourbé sous la législature de Laurette Onkelinx qui fut ministre de la Justice de 2003 à 2007 ». Ce projet n’a jamais abouti. De ce fait, Marie-Christine Marghem a évoqué « le désir de Koen Geens d’être le ministre qui fera entrer la Justice dans le 21 ème Siècle ».

Au sujet des contrats de gestion, « ceux-ci devraient être conclus en 2017 si on y réfléchit de façon sereine et approfondie » , conclut Marie-Christine Marghem.

Retrouvez l’intégralité du débat ici .