Monsieur le Président,
Beste collega’s,

 

Une fois encore l’horreur a été commise. Nous avons été profondément marqués par les attaques brutales qui ont frappé le Sri Lanka, le jour de la fête de Pâques.

Ces attaques visaient des familles réunies ce jour-là. Certaines pour célébrer un moment de leur foi. D’autres pour partager un moment de détente ou d’insouciance.

De nombreuses victimes sont aujourd’hui marquées à jamais par la douleur de la perte d’un être cher. 359 personnes innocentes ont été arrachés à la vie.

Nous condamnons avec force ces actes ignobles.

Le terrorisme n’a pas de frontière mais nous sommes une fois encore rassemblés et  unis pour combattre ce mal qui frappe tant d’innocents à travers le monde.

La solidarité du peuple belge avec le Sri Lanka est totale. Nous nous tenons à leurs côtés dans ces moments particulièrement difficiles.

Au nom du gouvernement, je veux présenter mes condoléances aux familles et aux proches des victimes de ces attaques sanglantes.

Dames en Heren,

Ook bij ons joegen de aanslagen in 2016 een schok door ons land.

Ze eisten vele levens maar we hebben ons ook sterk getoond.

We hebben respect afgedwongen door samen te blijven. Waardig en vastberaden.

Onze veiligheidsdiensten hebben toen het beste van zichzelf gegeven.
Net als ons gerecht, onze politiediensten en ons leger die moed en kordaatheid toonden.

Terrorisme is moeilijk uit te roeien. We worden geconfronteerd met een wereldwijde dreiging. Laffe terroristen kunnen overal toeslaan.

Er zullen andere dreigingen komen maar we kunnen enkel waakzaam en verenigd blijven.

Vandaag gaan onze gedachten in de eerste plaats naar de families en de naasten van de slachtoffers.

Ik bied hen, in naam van de regering, onze diepste medeleven aan.