La BNB le confirme : le travail du Gouvernement fédéral continue de payer. Le taux d’emploi augmente alors que le taux de chômage continue de baisser. Les politiques de fin de carrière portent leurs fruits. Elles permettent à de plus en plus de seniors (55-64 ans) de participer au marché du travail.

Rappel du contexte

Le taux de chômage, qui atteignait 8,6% en 2015 et 7,9% l’an dernier, devrait progressivement baisser de 7,5% cette année à 7,2% en 2019. La BNB table par ailleurs sur un déficit public de 2% en 2017, contre 2,6% en 2016. « C’est mieux que ce que nous espérions », précise le gouverneur Smets.

La demande intérieure sera le principal moteur de la croissance. par un regain de la consommation privée grâce à une augmentation du revenu disponible (mesures du tax shift, mais également marge salariale d’1,1%) explique cette poussée.

L’année 2016 était qualifiée de « grand cru » en termes de création d’emplois (près de 60.000 unités nettes). Les trois prochaines années devraient connaître une croissance plus modérée de l’emploi, avec 43.000 nouveaux jobs en 2017, 39.000 l’année suivante et 33.000 en 2019. Entre 2015 et 2019, la Belgique aura créé quelque 215.000 emplois nets.
Tout sur la réforme de la Justice
Stop à la désinformation
En savoir plus
Stop à la désinformation
Tout sur la réforme de la Justice
En savoir plus