Le RER se concrétise enfin sous le gouvernement Michel

François Bellot, Ministre de la Mobilité, s’est expliqué dans l’émission “L’invité”, sur Bel RTL. Il annonce la reprise immédiate des travaux du RER, qui reprennent ce 28 mars 2018. Mais pourquoi a-t-on attendu plus de 30 ans?

François Bellot explique que la Cour des Comptes a déjà déterminé les raisons pour lesquelles ce dossier a tardé. Il y a eu :

  • un manque de gouvernance;
  • des moyens financiers consacrés à d’autres travaux.

La reprise des travaux du RER était donc un challenge que le ministre a décidé de relever. C’est aujourd’hui devenu une réalité.

Les travaux reprennent d’ailleurs ce 28 mars à Hoeilaart. Ils reprendront également à Waterloo et Braine-Alliance en octobre ainsi qu’à la gare d’Ottignies en 2019. Les parachèvements auprès des voies s’achèveront quant à eux en 2031 sur la ligne 124 vers Nivelles et en 2029 vers Ottignies.

Cependant, les trains RER, eux, seront là dès le « Plan de Transport » 2024. Ils circuleront vers Ottignies à raison d’un train tous les quarts d’heure. La fréquence entre Bruxelles et Nivelles sera quant à elle d’un train toutes les demi-heures.

Au fur et à mesure on terminera des tronçons et on ouvrira de nouveaux points d’arrêts, explique le ministre. Les trains auront de cette manière des temps de parcours plus réduits. Ce seront des lignes à 4 voies, mais on ne va bien sûr pas attendre qu’elles soient toutes terminées partout pour que l’offre RER arrive.

Le RER n’est pas responsable de la mobilité bruxelloise !

Une offre complète doit maintenir être disponible pour les navetteurs. Le RER à lui seul ne suffira pas à satisfaire les besoins de la population en termes de transport. C’est maintenant au rôle des régions de faire leur travail et de parfaite leur politique de mobilité.

De plus, la Région Bruxelloise manque de gouvernance selon le Ministre François Bellot. Il ajoute que ce n’est pas le RER qui permettra de résoudre les problèmes de mobilité à Bruxelles. Le Gouvernement Bruxellois doit avoir une politique intégrée de mobilité concertée avec tous les ministres.

Le Ministre Bellot rajoute :

 

Le Fédéral respecte comme prévu ses engagements, les travaux reprennent et un projet concret est en place. La preuve en images avec le Premier Ministre Charles Michel :

 

Le prix des billets risque-t-il de changer ?

« On va essayer d’avoir des formules intégrées, un genre de city pass comme on le fait d’ailleurs dans plusieurs pays européens », annonce François Bellot. Cela faciliterait grandement l’utilisation des transports en commun pour les usagers. En effet, il n’y aurait alors plus qu’un abonnement unique ou un ticket unique pour pouvoir se déplacer.

Maintenant, il n’y a plus qu’une seule chose à retenir concernant les RER, et le ministre le dit lui-même :