Le MR et l’Open VLD s’y étaient engagés, une partie du « Fonds Blouses blanches » sera consacré aux infirmières et infirmiers indépendants.

Depuis la mise en œuvre du groupe de travail autour de la création du Fonds Blouses Blanches, les libéraux du Nord et du Sud ont toujours plaidé pour qu’une partie des crédits débloqués puissent être consacrés au secteur des indépendants. La réduction de la durée des séjours hospitaliers qui crée la difficulté du travail des infirmières dans les hôpitaux entraine aussi l’accroissement du travail à domicile.

Lors des travaux préparatoires, il apparaissait en effet que ce secteur n’était pas concerné, une situation que le MR et l’Open VLD ne pouvaient accepter.

« Il était essentiel que les infirmières et infirmiers indépendants puissent bénéficier de la mesure. Ils représentent près de 22.000 personnes qui travaillent chaque jour, en institution hospitalière ou aux domiciles des patients. De par leur statut, ces indépendants restent généralement dans l’ombre du débat social autour du personnel soignant. Pour nous, ils ne pouvaient pas être oubliés ! » exposent Benoit Piedboeuf, chef du groupe MR à la Chambre et Caroline Taquin, députée fédérale. « En concertation avec la Cifi, la Coupole des Infirmiers Francophones Indépendants, nous avons pu objectiver les besoins réels et définir les priorités dans l’utilisation de ce Fonds. C’est une première étape avant des travaux plus approfondis pour 2020. »

Les rencontres avec le secteur ont permis de dégager plusieurs pistes de travail qui seront approfondies dans les semaines qui viennent : « Travailler sur ces différents plans permettra de renforcer l’attractivité de la profession, qui en a bien besoin, » conclut Benoit Piedboeuf.