Bonne gouvernanceInstitutions

Bonne gouvernance – Pour une administration plus éthique

Par 14 décembre 2015 Pas de commentaire

A l’occasion de la journée mondiale contre la corruption, la ministre Sophie Wilmès salue les démarches entreprises pour rendre l’administration plus éthique.

Des fonctionnaires mis à l’honneur

La ministre Sophie Wilmès a mis à l’honneur ces fonctionnaires qui ont répondu à un appel à candidatures lancé en début d’année dans toutes les administrations. Ces personnes de confiance deviennent les agents de référence en cas d’atteinte suspectée à la déontologie constatée par un autre agent au sein d’un organisme public. Elles ont pour mission de conseiller, accompagner, informer leurs collègues sur ces questions dans les différents Services Publics Fédéraux (SPF).

Les fonctionnaires volontaires viennent de terminer leur formation. Cela démontre que la modernisation du service public est en cours. C’est aussi une preuve que les changements sont soutenus par les travailleurs. Cela rendra l’administration plus éthique. Ces fonctionnaires agiront en collaboration avec le Bureau d’Ethique et de Déontologie administrative. Celui-ci dépend de la ministre Sophie Wilmès. ils agiront aussi avec le Médiateur fédéral. Pour Sophie Wilmès, « l’Etat doit donner aux citoyens des gages de bonne gouvernance, d’éthique et d’intégrité. Le gouvernement fédéral et l’administration fédérale doivent être les garants du respect de ces valeurs. Cela implique que toute personne travaillant pour l’administration fédérale a le devoir de respecter les règles de déontologie et de bonne gestion. C’est de cette manière que l’on renforcera l’indispensable confiance du citoyen envers l’Etat. »

Un Etat fédéral exemplaire

A travers cette démarche, le gouvernement fédéral veut rendre l’administration plus éthique, en renforçant la bonne gouvernance et l’éthique au sein de l’Etat. Cette vision politique a en fait déjà abouti à la mise en place du Service Fédéral d’Audit Interne. Ce service aura une réelle efficacité. Effectivement, la centralisation des services d’audit permet davantage de professionnalisme, d’objectivité et des délais de traitement plus courts. Un audit performant aide à détecter les mauvais processus et les mauvaises procédures. La ministre Wilmès met ces actions en place avec le ministre de la Fonction publique Steven Vandeput.

« Nous mettons un point d’honneur à ce que l’Administration fédérale joue un rôle d’exemple pour la collectivité », explique le ministre. « Nous voulons en fait maintenir et surtout améliorer la confiance que le citoyen a en l’administration fédérale. Cette confiance ne peut être renforcée que si le gouvernement fédéral et les collaborateurs des administrations incarnent explicitement des valeurs comme la loyauté, l’impartialité et l’intégrité. C’est pour cela que nous menons des actions préventives ».

20 bons chiffres du gouvernement fédéral
Découvrir
20 bons chiffres du gouvernement fédéral
Découvrir