Actuellement, il est difficile de connaitre le nombre de personnes en situation de handicap de grande dépendance. Aucun chiffre récent n’est disponible. En effet, il est difficile en Belgique d’identifier ce nombre d’individus. Or, pour mieux décider des orientations à donner aux politiques en la matière, il est indispensable de connaitre le plus précisément possible les besoins de la population en situation de handicap.

Le handicap peut recouvrir de nombreuses situations

Le domaine d’action est important et peut recouvrir de nombreuses situations. Nous devons en être conscients et il est vital d’inclure les personnes handicapées dans la vie quotidienne. Tout doit être mis en œuvre afin de rendre les services publics et les voiries accessibles à tous.

Ensuite, l’inclusion des personnes en situation de handicap doit être pensée de manière transversale et globale. Cette réflexion doit s’opérer à chaque étape de l’élaboration d’une politique publique communale. La politique doit également lutter contre le sentiment d’exclusion et d’isolement.

Une assurance autonomie en Région wallonne

Aujourd’hui, plusieurs aides permettent de répondre, en partie, à certains besoins spécifiques. Il s’agit notamment des services d’Aides aux Familles, l’octroi d’un Budget d’Assistance Personnalisé ou le développement de logements adaptés.

Prochainement, une assurance autonomie en Région wallonne va voir le jour. Cette dernière est un élément prépondérant dans la prise en compte des soutiens nécessaires pour les personnes de grande dépendance.

Améliorer encore et toujours la situation des personnes atteintes d’un handicap

Afin de favoriser l’inclusion des personnes atteintes d’un handicap de grande dépendance, le MR souhaite:

  • le recensement (ou l’identification) systématique des personnes handicapées et leurs besoins spécifiques, selon le type et l’intensité du handicap et selon les principes de respect de la vie privée;
  • un plan d’investissement et la programmation d’ouverture de services pour les personnes en situation de handicap;
  • la mise en œuvre d’une intervention précoce et intensive dès le diagnostic du handicap, pour maximaliser une évolution positive et éviter les surhandicaps éducatifs;
  • former tous les intervenants de l’enfance aux différents types de handicap;
  • la création de résidences services pouvant accueillir de petits groupes de personnes handicapées et favorisant leur intégration sociale;
  • améliorer la prise en charge des enfants handicapés en améliorant la déductibilité des frais de garde et en augmentant les exemptions d’impôts pour les personnes ayant à charge un enfant handicapé;
  • augmenter les possibilités d’accueil pour les personnes souffrant d’un double handicape.

Pour le MR, adapter la politique du logement aux handicaps dans un environnement sain et sécurisé est primordial.

 

Ceci peut vous intéresser:

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir