Le MR ne veut pas de majorité avec l’extrême gauche et l’extrême droite (PTB et Vlaams Belang). En outre, Jean-Paul Wahl, chef de groupe MR au Parlement wallon, souhaite que les réformes mises en place soient financièrement possibles. Il souligne également que le Décret Inscription doit être supprimé.

Pas de majorité avec l’extrême gauche et l’extrême droite

Pour Jean-Paul Wahl, les exclusives compliquent la situation. En effet, les seuls partis à exclure sont l’extrême gauche et l’extrême droite (PTB et Vlaams Belang). Par conséquent, le chef de groupe conçoit mal l’idée que le PS et Ecolo veulent éventuellement mettre en place un Gouvernement minoritaire avec l’appui du PTB. Jean-Paul Wahl rappelle que le PTB est un parti communiste soutenant le régime de Corée du Nord et du Vénézuela.

Proposer des réformes faisables et financièrement possibles

Pour Jean-Paul Wahl, plusieurs propositions peuvent être examinées. Ainsi, la gratuité des TEC peut être analysée et octroyée pour une série de personnes si la réforme est faisable et financièrement possible. Il est primordial d’analyser cette mesure afin de savoir si cet argent peut être investit autrement (par exemple: améliorer les services des TEC afin d’avoir des liaisons plus fréquentes).

En outre, le chef de groupe rappelle que c’est un ministre Ecolo qui a supprimé la gratuité des TEC pour les personnes âgées.

Enseignement: supprimer le Décret Inscription

Tout d’abord, Jean-Paul Wahl veut supprimer le Décret Inscription. Ce dernier ne rencontre absolument pas ses objectifs. En effet, ses résultat prouvent qu’il ne crée pas de mixité sociale. Pour le chef de groupe, malgré ses nombreuses modifications et accommodements, le Décret Inscription est un échec.

Ensuite, plusieurs points du Pacte d’excellence sont à revoir. Jean-Paul Wahl veut retravailler le texte concernant le tronc commun.

Bruxelles: en 15 ans, plusieurs problèmes n’ont toujours pas été solutionnés

A Bruxelles, le MR est dans l’opposition depuis 15 ans. Et pour preuve, la situation de la ville ne s’améliore pas. En effet, en 15 ans, les problèmes de mobilité n’ont toujours pas été solutionnés.

Ceci pourrait vous intéresser:

Le MR demande que l’éducation et la vigilance portent également sur les dangers des régimes d’extrême gauche, comme d’extrême droite