AgricultureÉconomie & FiscalitéEurope & International

Exportations de viande de porc : Un mémorandum pour les développer

Par 11 juin 2015 Pas de commentaire

Le Ministre de l’Agriculture Willy BORSUS est en Chine ce mardi pour présider à la signature d’un mémorandum visant à développer les exportations de viande de porc, et ce, en présence du Ministre chinois de l’AQSIQ (General Administration of Quality Supervision, Inspection and Quarantine of the People’s Republic of China).

En avril 2009, les Agences pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire belge et chinoise (AFSCA et AQSIQ) signaient un protocole pour l’exportation de viande de porc belge vers la Chine. Cependant, à la suite de la visite d’inspection réalisée par la Chine dans le cadre de ce protocole, un nombre limité d’entreprises avait été autorisé à exporter ses produits. Depuis lors, l’objectif des Autorités belges, de l’AFSCA et du secteur était d’obtenir un élargissement de la liste des entreprises autorisées à exporter. Cet élargissement permettra, grâce à une nouvelle approche belge fondamentalement différente et plus moderne qui a été soumise aux autorités chinoises en janvier dernier, d’accroitre le nombre d’exploitations pouvant exporter. Cette proposition accorde une importance particulière à la mise à disposition par le secteur représenté par la Febev (Fédération Belge de la Viande) et via une application IT, des résultats d’analyse des entreprises qui exportent et le respect des garanties supplémentaires ainsi que des exigences des Autorités chinoises via des audits réalisés par des organismes externes indépendants, agréés par l’Agence et sous la supervision de celle-ci. D’où la signature aujourd’hui d’un « Memorandum of understanding » entre la Belgique et la Chine, à Pékin, dans le cadre de la Conférence internationale de la CNCA (Certification and Accreditation Administration). Ce mémorandum va permettre à plus d’entreprises d’exporter de la viande de porc vers la Chine, ce qui correspond à une étape importante pour le secteur belge. Ce mémorandum prévoit qu’une nouvelle visite d’inspection sera organisée en 2015 afin d’évaluer le système belge et dans le but d’élargir la liste d’établissements ainsi que la liste des produits. De plus, les établissements ayant introduit un plan d’action approuvé par l’AFSCA à la suite de la visite initiale d’inspection des Autorités chinoises, pourront exporter à partir de la signature du mémorandum. Le déplacement du Ministre a eu un impact très positif, tant pour la signature du mémorandum que pour l’aboutissement des suites à donner au dossier « viande de porc ». D’autres dossiers en cours ont également été évoqués (notamment viande bovine, viande de volaille, semence bovine…). On peut donc dire que cette signature va permettre d’accroitre significativement notre potentiel d’exportation de viande porcine vers la Chine. Willy Borsus se réjouit de cette évolution positive pour nos producteurs : « Nous l’avons vu avec l’embargo russe sur une partie de nos produits agricoles : les exportations à l’échelle mondiale sont capitales pour nos producteurs. Etre présent sur un marché comme la Chine est une avancée réelle. Davantage d’entreprises belges vont désormais pouvoir exporter leur viande de porc en Chine. Le mémorandum signé aujourd’hui constitue une étape primordiale qui, je l’espère, sera suivie d’autres initiatives similaires, notamment pour la viande bovine pour laquelle des démarches sont d’ailleurs déjà en cours ». Lors de ce voyage en Chine, le Ministre Borsus prendra également la parole lors de l’événement de la CNCA (Certification and Accreditation Administration) afin d’y présenter le modèle belge relatif à l’autocontrôle et à la certification qui constituent des éléments importants de notre sécurité de la chaine alimentaire.