Les élections européennes du 26 mai sont cruciales. Depuis trop longtemps, la même majorité (PPE et S&D) ne répond pas aux attentes des Européens. Pour Frédérique Ries, députée européenne MR, l’ALDE est le groupe capable de reconstruire l’Union européenne. De plus, la solidarité est un critère majeur à la réussite de l’Europe.

ALDE: le parti le plus apte à reconstruire l’UE

Pour Frédérique Ries, ces élections européennes sont les plus importantes depuis 1979. L’enjeu actuel est de reconstruire l’Europe. En effet, depuis trop longtemps, c’est la même coalition qui possède la majorité: PPE (Parti Populaire Européen) et S&D (Socialistes & Démocrates). Or, cette coalition ne répond pas aux attentes des Européens. Selon la députée, l’ALDE est le groupe le plus apte à reconstruire l’Europe.

« Il est préférable que les partis eurosceptiques soient morcelés »

Frédérique Ries regrette le renforcement des eurosceptiques. Cependant, leur recrudescence n’est heureusement pas considérable. Ils passeraient de 150 à 160/165 sièges au Parlement européen.

En outre, la députée précise qu’il est préférable que les groupes eurosceptiques soient morcelés. Une coalition entre eux serait problématique et dangereux.

Remettre à plat l’espace Schengen avec davantage de solidarité

L’espace Schengen est essentiel. Pour Frédérique Ries, il doit fonctionner sur 2 axes centrés autour de la solidarité. Tout d’abord, le renforcement des frontières communes de l’Union européenne et l’altruisme sont primordiaux. Les Etats ne doivent plus être seuls face à un quelconque problème (comme ce fut le cas autrefois pour la Grèce, l’Italie, et l’Espagne concernant l’immigration). Ensuite, parallèlement à ce renforcement, la députée veut augmenter l’obligation de solidarité pour l’accueil des migrants.

Importation dans l’UE: des critères de qualité

Pour Frédérique Ries, les produits importés dans l’Europe doivent répondre aux mêmes critères de qualité que le secteur industriel européen.

La députée ajoute que le libre-échange est déterminant pour les industries européennes. Il importe de stopper les délocalisations d’entreprises et d’emplois.