Au niveau européen et international, le MR promeut des valeurs universelles comme la démocratie, l’égalité entre les hommes et les femmes, l’Etat de droit et les libertés individuelles. Nous voulons une Europe qui agit là où sa plus-value est réelle, non pas « plus d’Europe », mais « mieux d’Europe ». Les Etats qui le souhaitent doivent pouvoir avancer via des coopérations renforcées.

10 propositions concrètes

  • Davantage d’étudiants Erasmus et d’emplois
  • Renforcer la lutte contre le dumping social
  • Sécuriser les frontières, via le renforcement des moyens de Frontex
  • Développer le libre-échange
  • Développer le marché unique du numérique
  • Poursuivre la politique climatique de l’Europe
  • Investir dans la coopération au développement
  • Promouvoir et renforcer le multilatéralisme
  • Etendre le droit de vote des Belges de l’étranger
  • Défendre les minorités persécutées et respecter les droits humains
Davantage d’étudiants Erasmus et d’emplois

L’Union Européenne doit poursuivre une stratégie ambitieuse en matière d’emploi. Le MR souhaite développer les échanges « Erasmus » pour les étudiants et les personnes en formation professionnelles. Il s’agit également d’augmenter le nombre de bourses allouées à un public parfois plus défavorisé que celui des « Erasmus » classiques. Nous voulons aussi créer un environnement propice au développement de petites entreprises orientées vers des secteurs d’avenir et des technologies innovantes, dans une perspective de réindustrialisation de l’Europe.

Renforcer la lutte contre le dumping social

Le MR souhaite systématiser la règle « à travail égal, salaire égal ». Nous souhaitons aussi renforcer la directive détachement des travailleurs et renforcer les contrôles de l’inspection sociale. Nous sommes favorables à l’harmonisation du droit du travail en Europe et à l’instauration du principe d’un salaire minimum au niveau européen afin de lutter contre le dumping social.

Sécuriser les frontières, via le renforcement des moyens de Frontex

Le MR souhaite renforcer Frontex, l’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, et la transformer en une réelle agence avec un budget, des équipements et des ressources humaines conséquentes. Il est également nécessaire de finaliser la mise en place des frontières intelligentes qui permettent d’identifier clairement les personnes qui entrent sur le territoire européen. La sécurisation de nos frontières extérieures est nécessaire pour garantir le maintien de la libre circulation au sein de l’espace Schengen.

Développer le libre-échange

Le MR est en faveur du développement d’accords de libre-échange si ces accords sont équilibrés et qu’ils respectent scrupuleusement les normes sanitaires, environnementales, phytosanitaires de l’Union Européenne, les normes de l’Organisation Internationale du Travail et les droits humains. Nous sommes également en faveur de la mise en place d’un mécanisme de règlement des différends qui soit multilatéral, équitable, transparent, avec procédure d’appel et accessible même aux plus petites entreprises.

Promouvoir et renforcer le multilatéralisme

La Belgique est pionnière en matière de processus multilatéraux ; Le MR souhaite que la Belgique continue à renforcer ses liens avec les grands ensembles tel que l’ONU, l’OTAN, le FMI, le Mercosur ou l’Asean afin de renforcer notre action à l’international. Notre pays doit rester un partenaire constructif, loyal et honnête, prêt à s’investir, selon les circonstances, dans le cadre d’une mission ou d’une opération internationale, en adéquation avec ses moyens.

Investir dans la coopération au développement

Le MR souhaite augmenter l’aide publique au développement. Cette aide doit contribuer au développement économique, à la transition énergétique et à la numérisation des pays en développement. Nous devons également soutenir les PME et les entrepreneurs locaux. Les politiques d’accès au crédit, au transfert de technologie, à la formation professionnelle et au management doivent devenir des priorités absolues. Le MR souhaite davantage impliquer le secteur privé pour atteindre cet objectif.

Etendre le droit de vote des Belges de l’étranger

Pour le MR, il est urgent que les Belges de l’étranger puissent enfin voter aux élections régionales comme ils peuvent déjà le faire aux élections fédérales. Être résident à l’étranger ne doit pas signifier qu’on est un citoyen de seconde zone. Nous demandons une égalité de traitement entre tous les belges et la mise en place du vote électronique pour les belges expatriés.

Défendre les minorités persécutées et respecter les droits humains

Notre diplomatie doit consacrer une attention particulière à l’égalité homme/femme ou aux droits des LGBTQI. Nous devons également mieux protéger les défenseurs des droits de l’homme et veiller à la sécurité des enfants dans les conflits armés. Nous devons également poursuivre le combat pour la protection des minorités religieuses au Moyen-Orient. En outre, la Belgique doit continuer à lutter contre le trafic de diamants de conflits, de bois précieux et de terres rares.

Développer le marché unique du numérique

Le MR souhaite développer le marché unique du numérique et la digitalisation des entreprises, notamment en incitant les jeunes européens à poursuivre des études techniques ou scientifiques. Le développement de la 5G en Europe est une autre de nos priorités. Nous souhaitons également renforcer la cybersécurité pour les Européens et les PME.

Poursuivre la politique climatique et environnementale de l’Europe

Nous voulons mettre en oeuvre un Green Deal européen. Le MR souhaite encourager le financement de projets à haute valeur ajoutée climatique. La Banque Européenne d’Investissement aurait pour mission d’utiliser les liquidités disponibles afin d’octroyer aux Etats membres des prêts à taux zéro pour financer la transition écologique.

Le Cadre énergie-climat 2030 prévoit des objectifs ambitieux en matière de réduction des gaz à effet de serre et de développement des énergies renouvelables. L’UE par sa capacité à mobiliser des moyens importants est le moteur indispensable pour développer les énergies renouvelables, les projets technologiques comme Battery alliance ou encore développer la recherche sur le stockage des énergies renouvelables et renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments publics et privés.

Découvrez l’entièreté de nos programmes

20
Actuellement, l’Union européenne consomme 20% de l'énergie produite dans le monde et importe plus de la moitié de son énergie pour un montant d'environ 400 milliards d'euros par an.

Bilan

Le MR est particulièrement attaché à la promotion et à la protection des valeurs et droits universels et prône une action globale, déterminée et pragmatique sur la scène européenne et internationale afin d’y améliorer de manière tangible la situation des droits humains, de l’égalité entre les hommes et les femmes, de la bonne gouvernance et du respect de l’Etat de droit.

Retour au programme