L’ambition du MR est d’adopter une vision du développement durable intégrant à la fois des enjeux sociaux, environnementaux, et le respect du bien-être animal. Nous avons entendu l’appel citoyen exprimé lors des marches pour le climat. Nous souhaitons lutter contre le réchauffement climatique pour laisser une planète plus propre à nos enfants.

10 propositions concrètes

  • Une réduction d’impôt « Climat » à destination des entreprises
  • Interdire les plastiques à usage unique
  • Lutter contre le trafic illégal d’espèces sauvages
  • Lutter contre l’obsolescence programmée
  • Sanctionner plus efficacement les déchets sauvages et les incivilités
  • Développer les entreprises actives dans le recyclage des déchets
  • S’engager pour le bien-être animal.
  • Mettre fin à l’abattage sans étourdissement
  • Encourager la végétalisation des villes
  • Soutenir l’obligation de stérilisation des chats

Retrouvez aussi ici nos 40 propositions pour le climat.

Une réduction d’impôt « Climat » à destination des entreprises

Cette réduction d’impôts vise notamment le développement d’innovation technologique importante en matière de réduction d’émission de CO2, d’économie d’énergie, de production d’énergie verte ou encore une nouvelle méthode de recyclage de déchets. Une norme de qualité sera instituée afin d’évaluer les projets qualifiés de durables. L’instauration de ce système entraînera une augmentation des investissements durables en matière de protection du climat, de réduction d’énergie, etc.

Interdire les plastiques à usage unique

Grâce au MR, une directive européenne interdisant les plastiques à usage unique a été adoptée et sera appliquée en Belgique. A ce titre, en juillet 2018, le Parlement de Wallonie a adopté un principe général d’interdiction de l’usage d’ustensiles jetables en matière plastique (principalement à l’usage alimentaire, et dans les événements et établissements ouverts au public), qu’il faut maintenant mettre en œuvre.

Lutter contre le trafic illégal d’espèces sauvages

Le MR s’engage à lutter contre le trafic illégal des espèces sauvages, qu’elles soient animales ou végétales, notamment en renforçant les législations existantes en la matière et les contrôles aux portes d’entrée de la Belgique. Notre pays est en effet une plaque tournante de ces espèces menacées notamment via le port d’Anvers et les bateaux en provenance des pays d’Afriques, d’Asie ou d’Amérique du sud.

Sanctionner plus efficacement les déchets sauvages et les incivilités

Le MR entend ainsi lutter contre la délinquance environnementale comme les déchets sauvages, les dépôts clandestins, les déjections canines, en accélérant les sanctions administratives et en réprimant plus sévèrement tous les actes d’incivilités. Nous voulons également encourager le recyclage des mégots de cigarettes qui dénaturent notre environnement et renforcer les sanctions face aux dégradations de l’espace public.

Lutter contre l’obsolescence programmée

Le MR souhaite obliger la mise à disposition des pièces de rechange par le fabricant pendant un temps minimum à un prix proportionné. L’objectif du MR est également d’offrir une meilleure information au consommateur sur la durée de vie d’un produit ainsi que sur ses possibilités de réparation, et de veiller à l’application correcte de la garantie légale.

Développer les entreprises actives dans le recyclage des déchets

Le MR veut mettre en place des mesures qui favorisent la réparation, le recyclage, et l’éco-conception. Nous proposons d’instaurer des labels pour les entreprises qui font des efforts dans le développement de produits durables pouvant être réparés. Nous soutenons aussi l’émergence d’une véritable filière du recyclage du plastique, notamment au travers de projets pilotes menés dans certaines communes voulant apposer une consigne sur les canettes.

S’engager pour le bien-être animal

La Wallonie s’est clairement engagée en faveur du bien-être animal et Bruxelles doit suivre la même voie. Nous proposons d’instaurer un permis pour les particuliers détenant des animaux domestiques, qui sera retiré en cas de maltraitance animale. Nous souhaitons aussi l’interdiction de nouveaux élevages de poules pondeuses en cage et des poneys de foire, ainsi que l’installation de vidéosurveillance obligatoire dans chaque abattoir. L’expérimentation animale doit générer le moins de douleur possible et être uniquement utilisée pour les produits à finalité sanitaire pour les humains et les animaux. Enfin, le MR s’opposera à l’introduction sur le marché européen de denrées alimentaires hors Union Européenne, qui ne respecteraient pas nos standards en matière de bien-être animal.

Mettre fin aux abattages sans étourdissement

Grace au MR, l’obligation de l’étourdissement a été votée en Wallonie en 2015. Nous proposons une législation similaire à Bruxelles afin d’interdire purement et simplement l’abattage sans étourdissement ou anesthésie pour tous les animaux. Par ailleurs, nous n’accepterons pas l’introduction sur le marché européen de denrées alimentaires hors Union Européenne, qui ne respecteraient pas nos standards en matière de bien-être animal.

Encourager la végétalisation des villes

Le MR souhaite encourager la végétalisation des villes, c’est-à-dire l’implantation volontaire de la nature en ville, sous toutes ses formes végétales, pour réduire la pollution atmosphérique et sonore tout en restaurant la biodiversité urbaine. La verdurisation permet aussi de créer des îlots de fraicheur fort utiles lors de fortes chaleurs. L’agriculture urbaine est aussi un formidable moyen pour ramener de la nature dans les villes. Le MR entend soutenir ces initiatives agro urbaines à l’aide d’incitants logistiques et économiques pour qu’elles puissent se multiplier.

Soutenir l’obligation de stérilisation des chats

Pour encourager la stérilisation des chats dont la population ne cesse de croître, le MR propose de baisser la TVA de manière temporaire sur ces opérations de stérilisation. Nous souhaitons aussi responsabiliser les personnes qui achètent des animaux domestiques et soutenir la création d’une plateforme des refuges animaliers permettant un recensement précis des animaux proposés à l’adoption.

Découvrez l’entièreté de nos programmes

120
Le MR a fait adopter le Pacte National pour les Investissements Stratégiques, qui permettra de mobiliser 120 milliards d’euros pour accélérer la transition énergétique.
4
En 2018, la Belgique a émis l’une des premières obligations d’État verte au monde. Nous avons ainsi pu attirer près de 4,5 milliards € afin de financer les politiques de transition énergétique dans de nombreux secteurs.

Bilan

Au MR, nous sommes conscients de l’importance de la protection animale et du respect des animaux afin de leurs offrir une vie décente et d’éviter des souffrances inutiles. C’est pour cette raison que nous avons mis en place l’obligation de l’étourdissement en Wallonie en 2015.

Grâce à l’action du Gouvernement wallon de Willy Borsus, la Wallonie sera dotée d’un Code du Bien-être Animal. Ce code avant-gardiste en matière de bien-être animal qui a été salué par les associations de protection des animaux, témoigne de notre volonté de respecter tous les animaux et de les reconnaître définitivement comme des êtres sensibles, dotés de besoins et d’une dignité propre.

La Belgique a adhéré aux objectifs climatiques fixés au niveau européen. Le Gouvernement fédéral ainsi que les trois Gouvernements régionaux ont adopté un Pacte Energétique interfédéral. En Wallonie, le Décret Qualité de l’Air prévoit par ailleurs l’interdiction de l’utilisation du diesel en Wallonie à partir de 2030. Ces mesures s’inscrivent dans un objectif plus large de décarbonation progressive de notre économie.

La députée européenne MR Frédérique Ries a porté et fait voter au Parlement européen une directive qui aura un impact concret sur l’environnement. Dans 2 ans, l’Union européenne interdira en effet l’utilisation de toute une série de plastiques à usage unique, comme les assiettes en plastique, les pailles, les cotons-tiges, etc.

En ratifiant l’accord de Paris de 2015, la Belgique s’est aussi engagée à soutenir la lutte contre le réchauffement climatique dans les pays en développement.

Citons également le cadre pour la mise en place des compteurs intelligents, le soutien à l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques, et la construction de parcs éoliens en Mer du Nord. Toutes ces mesures auront un impact direct sur l’amélioration de la qualité de l’air et sur la réduction des émissions de CO2.

Retour au programme