EmploiEnseignement

ENSEIGNEMENT – Cafouillage pour la réforme des titres et fonctions

Par 22 septembre 2016 Pas de commentaire

Enseignement : Le MR veut adapter au plus vite la réforme des titres et fonctions de la Fédération Wallonie-Bruxelles

La réforme des titres et fonctions définit très précisément les diplômes que doivent posséder les professeurs pour enseigner. Certains ont donc perdu des heures de travail, voire leur emploi. D’autres doivent désormais enseigner dans de nombreuses écoles pour avoir un horaire complet. De plus, les directions peinent parfois à remplir leur cadre.

Postposer la réforme ? Non pour le PS et le cdH

Le MR avait, déjà en juin dernier, déposé une proposition de décret. Celle-ci visait à postposer d’une année l’entrée en vigueur du décret du 11 avril 2014. Il réglemente les titres et fonctions dans l’enseignement fondamental et secondaire organisé et subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Malheureusement le gouvernement PS-cdH est resté sourd face à cette demande, laissant croire que tout s’arrangerait avec de simples dérogations ponctuelles.

Postposer est encore possible

Le MR rappelle que la majorité PS-cdH peut encore voter en urgence la proposition de décret MR. Le report de l’entrée en vigueur de la réforme des titres et fonctions septembre 2017 est toujours possible.

De nombreux cris d’alerte

« Depuis mars dernier, nous avions reçu de nombreux cris d’alerte, de l’enseignement qualifiant d’abord mais rapidement rejoint par l’ensemble des écoles, faisant état de leurs difficultés liées à la mise en application dès ce 1er septembre 2016 du décret de 2014 sur les titres et fonctions. Nous sommes depuis lors bien conscients que si cette réforme reste le fruit d’un travail rigoureux de plusieurs années, elle nécessite certaines corrections. Car depuis la rentrée, nombreux sont les échos faisant part de pertes d’emplois, de difficultés et même d’impossibilités de remplacer les enseignants ainsi perdus… Bref, c’est pagaille et désolation au sein de nos écoles !», regrette Françoise BERTIEAUX, Cheffe de groupe MR au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Tout sur la réforme de la Justice
Stop à la désinformation
En savoir plus
Stop à la désinformation
Tout sur la réforme de la Justice
En savoir plus