« La formation aux métiers en pénurie est primordiale ! » Pour Willy Borsus, Ministre-président de la Région wallonne, les jeunes n’ont pas à payer un minerval lorsqu’ils souhaitent entamer des formations aux métiers en pénurie. De plus, la Région doit prendre des nouvelles orientations. Ces changements sont nécessaires pour augmenter la croissance wallonne.

« De nouvelles orientations pour la Wallonie »

Le constat dressé par une étude européenne est clair: avant 2016, les provinces wallonnes ne possédaient pas une croissance suffisante. En effet, avant 2016, seul le Brabant wallon avait une croissance en hausse. Cette étude est une véritable plaidoirie pour le changement. C’est pourquoi Willy Borsus plaide pour de nouvelles orientations en Wallonie. Depuis 2017, le Gouvernement wallon MR/CDH insuffle du changement positif en Wallonie.

Pour Willy Borsus, les actions menées par le passé lorsque le PS était au pouvoir ont échouées. C’est notamment une des raisons pour laquelle la Wallonie doit prendre de nouvelles orientations.

Mettre l’accent sur le capital humain

Afin de mettre en place ces nouvelles orientations, Willy Borsus veut se concentrer sur le capital humain et les compétences des citoyens. La formation initiale et tout au long de la carrière sont primordiales.

La Wallonie a besoin de personnes dotées de qualifications. Selon le Ministre-président, les secteurs des métiers en pénurie vont porter l’avenir de l’économie wallonne.

Gratuité de la formation pour les jeunes aux métiers en pénurie

Trop de jeunes n’ont pas les moyens pour financer leurs études et leurs formations. Afin de remédier à ce problème, Willy Borsus veut la suppression du minerval pour les jeunes qui souhaitent une formation dans les métiers en pénurie.

La Wallonie a besoin de talents et de qualifications, notamment dans le domaine de la biotechnologie où elle excelle. La suppression du minerval répond à ces demandes.

350 euros d’incitants fiscaux net

La proposition de Willy Borsus vient s’ajouter aux nombreuses aides à l’emploi octroyées par le Gouvernement MR/CDH. En effet, le Gouvernement octroie également 350 euros d’incitants fiscaux net aux personnes qui s’inscrivent dans des formations aux métiers en pénurie.

Enfin, dans tous les cursus scolaires, le Gouvernement wallon incite à l’entrepreneuriat. Pour Willy Borsus, être créateur ou indépendant apporte une réelle plus-value tant pour la Région que pour soi-même.