Le Gouvernement Michel a un impact considérable sur la création d’emplois dans le secteur privé. En effet, l’étude VIVES (Vlaams Instituut voor Economie en Samenleving), issue de la KU Leuven, met en avant les excellentes décisions de ce Gouvernement fédéral. Sa politique sur les coût salariaux (saut d’index, tax shift et réforme sur la loi salariale) est responsable de 55% des emplois créés dans le secteur privé en Belgique.

Une politique prolifique pour la création d’emplois

Selon l’étude VIVES, le renforcement de la compétitivité des entreprises belges provoque une hausse du nombre d’emplois. Au moins 80.000 emplois supplémentaires, soit 55% de la création d’emplois dans le privé, sont imputables aux mesures fédérales.

230.000 emplois créés en 4 ans

L’étude VIVES montre que 230.000 emplois ont été créés entre le 3e trimestre de 2014 et le 3e trimestre de 2018, dont 133.000 emplois pour les travailleurs du secteur privé.

En 4 ans, le nombre d’indépendants augmente de 35.000. En outre, grâce au tax shift, le secteur de l’aide sociale et des soins de santé et le secteur public voient respectivement leur nombre de travailleurs croître de 50.000 et 12.000.

Enfin, les effets du tax shift généreront encore 8.000 emplois supplémentaires en 2019. Ce qui portera le total à plus de 80.000 emplois supplémentaires.

Une croissance économique considérable

L’étude VIVES confirme les constatations antérieures de la Banque nationale de Belgique (BNB). La croissance économique belge est exceptionnelle grâce aux mesures de compétitivité prises par le Gouvernement Michel. Elles sont un cadeau pour l’emploi.

L’augmentation du nombre d’emplois a un effet positif sur les finances publiques

Selon Pieter Timmermans, administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), il faut poursuivre de telles réformes. Ces dernières sont nécessaires pour augmenter davantage le taux d’emploi et la prospérité du pays.

De plus, l’augmentation du nombre d’emplois a un effet positif sur les finances publiques.

 

Pour le MR, le projet libéral est un projet politique et économique, au service de celles et ceux qui travaillent, qui veulent travailler et qui ont travaillé. Un projet au service de celles et ceux qui, dans leur métier, quel qu’il soit, donnent le meilleur d’eux-mêmes : ils montrent leur sens des responsabilités, leur goût du travail bien fait, leur recherche de l’excellence. Le libéralisme engagé soutient ces travailleurs et cherche à valoriser l’effort réalisé.

Ceci pourrait vous intéresser: