Ce dimanche 12 novembre, les membres du MR réunis en congrès à La Louvière ont adopté le programme local en vue des élections de 2018.

Priorité à la bonne gouvernance

« La bonne gouvernance est notre grande priorité. Ce que nous mettons en place au niveau régional doit se voir aussi au niveau local », déclare le président du MR Olivier Chastel. Le MR veut notamment réformer drastiquement les provinces. Il veut aussi encourager la fusion volontaire des communes de petite taille. Le MR veut favoriser la fusion volontaire des communes et des CPAS. Ou encore rationaliser les structures pour rendre leur fonctionnement plus lisible et efficace. Il faut faire émerger les missions primordiales des communes.

Etre acteur du changement

« Au Mouvement Réformateur, nous pensons qu’il faut permettre à chacun d’être acteur du changement », souligne encore Olivier Chastel. « Dans le domaine de l’action sociale, nous entendons donc mobiliser les bénéficiaires d’allocation. L’objectif est qu’ils prennent plus facilement le contrôle de leur vie. Nous voulons renforcer la personnalisation de l’accompagnement des bénéficiaires du Revenu d’intégration sociale ». Les communes ont un rôle à jouer pour favoriser le développement de l’activité économique. Elles peuvent valoriser le commerce local ou développer l’attractivité des centres. L’emploi est la meilleure protection contre la pauvreté.

Pour le MR, il n’est pas nécessaire que des structures publiques régentent tous les aspects de la vie. Là où c’est possible, le MR préconise des partenariats public-privé. Cela permet d’améliorer sensiblement la qualité de l’offre, notamment en matière de logement, mais aussi d’accueil de la petite enfance, de mobilité ou de culture.

Ouverture au numérique

« Une partie du programme est axée sur l’exploitation adéquate des technologies numériques et des outils digitaux. Ils permettent aujourd’hui, de recréer du lien », explique le président du MR. Les autorités locales peuvent apporter leur soutien à l’économie collaborative, circulaire ou de partage. Les outils digitaux permettent de trouver des solutions positives pour l’environnement, notamment en matière de mobilité. Ils permettent également aux communes de développer des applications. Elles permettent d’informer directement et de donner la possibilité d’interagir en temps réel avec l’administration.

Prévention et répression

Dans le domaine de la propreté et de la sécurité, le MR associe une approche préventive et une action répressive : amplification du recours aux sanctions administratives communales dès l’âge de 14 ans par des mesures éducatives adaptées, tolérance zéro envers ces incivilités qui gâchent trop souvent notre vie quotidienne, recours plus systématique aux caméras de surveillance et aux outils digitaux…

« Ce programme local, solide et cohérent nous rend plus fort pour relever le défi qui nous attend durant les prochains mois. Il sera bien évidemment décliné par nos responsables locaux en fonction des spécificités rencontrées », conclut le président du MR Olivier Chastel.

Retrouvez notre programme validé ici.

Retrouvez notre programme

En savoir plus
La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir