L’ouverture à la différence, la tolérance et le respect sont des valeurs libérales par excellence. L’égalité des chances est un fondement du libéralisme. Sans elle, il n’y a pas de démocratie, ni de liberté réelle. Notre société permet à chacun de prendre son avenir en main. Cela n’est pourtant vrai que si nous nous débarrassons de nos préjugés, sur nous-mêmes et sur les autres.

10 propositions concrètes

  • Mettre fin aux écarts salariaux entre hommes et femmes
  • Prolonger le congé de paternité et assouplir le congé parental
  • Mieux répondre aux violences faites aux femmes
  • Lutter contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie
  • Favoriser l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap
  • Faciliter le quotidien des enfants et adultes en situation de handicap
  • Davantage de respect pour les personnes LGBTQI+
  • Renforcer le parcours d’intégration obligatoire
  • Refus des accommodements raisonnables et interdiction du port de signes convictionnels dans la fonction publique
  • Développer le service citoyen
Mettre fin aux écarts salariaux entre hommes et femmes

A travail égal, salaire égal ! Il est essentiel de contraindre les entreprises à payer les hommes et les femmes de manière égale pour mettre fin à cette discrimination. Il faut mettre fin aux écarts salariaux existants et sanctionner les entreprises en cas de différences de traitement injustifiées. Nous prônons également la lutte contre le plafond de verre et nous encourageons la féminisation ou la masculinisation de certaines professions.

Prolonger le congé de paternité et assouplir le congé parental

Le MR souhaite que le congé de paternité soit prolongé à 15 jours, dont 5 seraient désormais obligatoires, à prendre durant les 6 premiers mois suivant la naissance. Le MR souhaite que l’indemnité octroyée soit équivalente à 100% du salaire. L’objectif est de soutenir les pères désireux de pouvoir concilier leur vie professionnelle avec les premières semaines de vie de leur enfant. Le MR souhaite aussi rendre plus souple le congé parental, dans le respect de la concertation entre le travailleur et l’employeur. Nous souhaitons aussi instaurer la possibilité de céder une partie du congé parental au partenaire

Mieux répondre aux violences faites aux femmes

Nous proposons d’intensifier la lutte contre les violences conjugales en offrant un service d’accueil et d’écoute 24h/24 et la mise en place d’un centre multidisciplinaire (SARC) dans chaque province. Nous voulons développer un meilleur accueil dans les commissariats et proposer une exonération complète des frais de justice et médicaux. Nous voulons également créer un registre national des délinquants sexuels et appliquer la tolérance zéro pour les cas de violences domestiques et intrafamiliales. Enfin, le MR veut augmenter les délais d’imprescribilité des plaintes pour viol et le délai de prescription des crimes sexuels à 15 ans.

Lutter contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie

De trop nombreux citoyens sont fréquemment victimes de discriminations fondées sur des critères raciaux. Le MR souhaite en priorité élaborer un plan d’action interfédéral contre le racisme. Nous voulons aussi collaborer avec les opérateurs belges de télécoms pour lutter contre les diffusions à caractère raciste, antisémite ou négationniste. Nous voulons également remettre en place la cellule de veille chargée de la lutte contre l’antisémitisme, la réunir au minimum deux fois par an et faire publiquement rapport de ses réunions. Nous souhaitons également maintenir la protection des lieux de vie culturels, scolaires et culturels de la communauté juive.

Favoriser l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap

Nous voulons améliorer leur accès à l’emploi via un soutien supplémentaire aux Entreprises de Travail Adapté et l’introduction d’une labellisation spécifique pour les formations qui leur sont destinées. Nous veillerons au respect effectif du quota de 3% d’emplois réservés au recrutement de personnes handicapées dans le secteur public. Les administrations défaillantes ne pourront pas compléter leur cadre à concurrence du nombre d’emplois réservés aux travailleurs handicapés qui ne seront pas attribués. Nous voulons aussi favoriser l’emploi de personnes handicapées et des personnes invalides de longue durée via les programmes d’aides aux employeurs.

Faciliter le quotidien des enfants et adultes en situation de handicap

Le MR souhaite mettre en œuvre un transport scolaire adapté qui minimise au maximum les temps de trajets pour les enfants en situation de handicap. Nous voulons aussi rendre accessibles tous les lieux publics aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite et inciter les communes à adopter des plans de mobilité douce qui les prennent en compte. Le MR souhaite développer des logements adaptables aux personnes handicapées en maintenant un certain pourcentage dans les projets immobiliers. Nous proposons encore d’améliorer la prise en charge des enfants atteints d’un handicap via la déductibilité des frais de garde et en augmentant les exemptions d’impôts pour les personnes ayant à charge un enfant handicapé.

Davantage de respect pour les personnes LGBTQI+

Le MR souhaite développer le Plan d’action interfédéral contre la discrimination et la violence à l’égard des personnes LGBTQI, qui couvre encore l’année 2019. Le prochain plan doit également être transversal et être interfédéral. Nous voulons aussi sensibiliser les employeurs aux questions LGBTQI et favoriser l’inclusion des travailleurs transgenres. Le MR soutiendra aussi la mise en place d’un accueil temporaire d’urgence pour les jeunes LGBTI mis à la porte de chez eux en coordination avec les maisons d’hébergement et la Fédération des Maisons arc-en-ciel.

Renforcer le parcours d’intégration obligatoire

Le MR souhaite continuer à renforcer le parcours d’intégration obligatoire en Wallonie et l’imposer à Bruxelles. Tous les primo-arrivants doivent suivre des cours de langue et de citoyenneté afin de s’intégrer au mieux dans la société et sur le marché de l’emploi.

Refus des accommodements raisonnables et interdiction du port de signes convictionnels dans la fonction publique

Le MR s’oppose aux diverses formes d’accommodements raisonnables qui portent atteinte à l’intégration dans la société et qui ne suscitent que le repli communautaire. Des accommodements tels que les horaires décalés dans les piscines, l’autorisation du burkini dans les piscines publiques ou des régimes alimentaires spécifiques dans les écoles ne font que fragmenter la société. Afin de garantir la neutralité de l’Etat et l’impartialité de son action, le MR soutient également l’interdiction du port de signes convictionnels (politiques, religieux, philosophiques) dans l’administration.

Développer le service citoyen

Le MR veut encourager les jeunes à entamer un service citoyen sur base volontaire. Nous incitons les CPAS ou les services d’action sociale à proposer aux jeunes âgés entre 18 et 25 ans de s’investir durant plusieurs mois au service du bien commun via des projets d’utilité collective. L’accord de gouvernement wallon de l’été 2017 consacre d’ailleurs ce projet. Des projets-pilotes sont en cours.

Découvrez l’entièreté de nos programmes

27
La part de congés parentaux pris par les pères en Wallonie a atteint 27% en 2017.

Bilan

Au MR, nous défendons avec conviction l’égalité des chances comme le démontrent les mesures prises par le Gouvernement fédéral et le gouvernement wallon sous cette législature.

Le Gouvernement fédéral lutte contre les discriminations et s’engage en faveur de l’égalité homme-femme. Cela se manifeste concrètement par la valorisation de l’emploi féminin, par l’octroi des titres-services pour les mères indépendantes ou par la forte augmentation des pensions des femmes salariées et indépendantes.

Nous luttons contre les discriminations sur le marché de l’emploi. Le Gouvernement fédéral a mis en place le système de « Mystery calls » qui permet de confirmer des suspicions de discrimination. En Wallonie, la législation anti-discrimination a été renforcée et modernisée pour inclure un public plus étendu et des critères de discrimination plus adaptés.

En ratifiant la convention d’Istanbul du 11 mai 2011, qui définit et sanctionne différentes formes de violence contre les femmes, nous œuvrons pour prévenir et lutter contre toutes ces formes de violence.

Pour répondre aux besoins des victimes, le Gouvernement fédéral a mis en place un projet pilote consistant en un centre de référence contre les agressions sexuelles qui offre une assistance médicale, policière, judiciaire et sociale. Cette assistance est disponible 24h/24 et 7jours/7.

Sous cette législature, le gouvernement fédéral a concrétisé des avancées pour les personnes transgenres, en supprimant la stérilisation forcée en cas de changement de sexe, en offrant la possibilité de changer de prénom plus facilement, le libre accès aux traitements hormonaux et chirurgicaux sans tutelle psychiatrique, et des règles claires pour la préservation de la filiation

Le parcours d’intégration obligatoire pour les primo-arrivants qui est essentiel à l’émancipation des personnes étrangères, a été fortement renforcé en Wallonie.

Retour au programme