C’est donc une bonne nouvelle pour les enseignants. Il est désormais possible de donner des cours particuliers via le régime des activités complémentaires exonérées d’impôts.

Un nouveau régime

Le nouveau régime « activités complémentaires exonérées d’impôts » offre de nouvelles possibilités aux parents et élèves cherchant de l’accompagnement extrascolaire.

L’enseignement a pour mission d’aider les élèves pendant les heures de cours. Cependant, pour certains élèves ou étudiants, un accompagnement extrascolaire peut s’avérer très utile. Jusqu’il y a peu, trouver des personnes pour assurer un tel accompagnement était assez laborieux… La forte taxation de cette activité et les charges administratives, très lourdes, pesaient sur celle-ci. De ce fait, bon nombre de personnes s’abstenaient et d’autres donnaient des cours particuliers au noir.

Grâce au régime « activités complémentaires exonérées d’impôts », le Gouvernement apporte finalement une solution : donner des cours particuliers peut à présent se faire de manière officielle, non taxée et sans charge administrative excessive.

Déclaration en ligne

Les revenus provenant de ces cours particuliers peuvent être déclarés facilement grâce à l’application en ligne www.bijklussen.be/fr/index.html . L’exonération de charges intervient pour les revenus complémentaires inférieurs à 6.130 € par an.

Depuis l’introduction de cette mesure, 24 citoyens ont déjà déclaré donner des cours particuliers.

Différentes activités scolaires

Outre donner des cours particuliers, d’autres activités utiles durant l’année scolaire figurent sur la liste des activités autorisées:

  • Assurer l’accueil pendant et en dehors des heures scolaires
  • Aller déposer et chercher les enfants à l’école
  • Accompagner les enfants pendant les excursions scolaires, assurer des activités dans le cadre du comité ou de l’association des parents d’élèves.
  • Effectuer de petits travaux de rafraîchissement, ou des travaux occasionnels, de l’école ou de la cour de récréation

Enfin, le nouveau régime « activités complémentaires exonérées » est en vigueur depuis le 15 juillet 2018 pour les salariés qui travaillent au minimum à 4/5e, les indépendants à titre principal et les pensionnés.