Didier Reynders, ministre fédéral des Affaires étrangères, souligne l’importance de commémorer l’armistice. Didier Reynders a également abordé les élections communales et le cas d’Asia Abib, une chrétienne pakistanaise condamnée à mort dans son pays pour blasphème.

Un devoir de mémoire important de commémorer l’armistice

Tout d’abord, commémorer les 100 ans de l’armistice est un respect pour les vies perdues. Ces commémorations passent par des histoires individuelles. Toute la Belgique a été touchée par le passage des allemands dans le territoire belge.

Une guerre est un échec dans les relations entre des Etats. La fin de la première guerre mondiale, et surtout celle de la deuxième, ont vu apparaitre les premières tentatives d’organisation du multilatéralisme de manière structurée. La constitution des Nations Unies a permis de solidifier les relations entre les Etats.

Finalement, le ministre des Affaires Etrangères rappelle qu’il s’agit d’une fierté pour la Belgique de siéger durant 2 ans, à partir du 1er janvier prochain, au Conseil de sécurité des Nations Unies. Ce poste permettra à la Belgique de prendre des décisions afin de prévenir et gérer des conflits.

Le MR possède plus de bourgmestres en 2018 qu’en 2012

Didier Reynders sera candidat à la chambre. Il souhaite, si possible, avoir un impact direct sur la gestion de l’ensemble du pays et de la Région bruxelloise.

Le MR dispose d’une série de candidats et candidates éligibles au rôle de tête de liste pour la Région bruxelloise. En ce sens, plusieurs jeunes ont connu des résultats assez remarquables dans plusieurs communes qui vont permettre de renouveler le groupe à la Région bruxelloise.

Les élections, comme à leur habitude, se sont passées en deux tours. La première soirée a montré une volonté d’écarter le MR là où c’était possible. Finalement, le deuxième tour a prouvé que le MR est un parti important puisqu’il entre notamment dans les majorités à Molenbeek et à Liège. De plus, il compte davantage de bourgmestres en 2018 qu’en 2012.

Asia Bibi: une demande légitime

Pour rappel, le député NVA Peter Luyks a fait un appel afin que la Belgique octroie l’asile à Asia Bibi, une chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème. Pour Didier Reynders, si la famille le souhaite, il est logique d’accepter leur demande.

Des personnes fortement persécutées dans leur pays, ou susceptibles de l’être, méritent une attention particulière. De tels cas ont déjà été observé dans le passé. Des centaines d’individus, menacés très fortement en raison de leur conviction religieuse, ont été amenés en Belgique.

Découvrez notre bilan
Cliquez ici
Découvrez notre bilan
Cliquez ici