Pour Didier Reynders, ministre fédéral des Affaires Etrangères et de la Défense, il faut publier les résultats des élections au Congo, même s’ils ne plaisent pas au pouvoir. Il assure également que la situation ne présente actuellement aucune menace pour les expatriés belges. La Belgique doit jouer pleinement son rôle sur la scène internationale, notamment grâce à sa présence au sein du conseil de sécurité de l’ONU.

Congo: des résultats corrects vis à vis du vote des Congolais

Pour Didier Reynders, concernant la situation au Congo, deux éléments sont significatifs. D’une part, il s’agit de rétablir l’espace public au Congo. En effet, Internet est toujours fermé et plusieurs chaines d’informations sont bloquées. Selon le ministre, il est inconcevable de travailler dans une pareille situation.

D’autre part, la publication des résultats doit être correcte vis à vis du vote des congolais. La démocratie représente à la fois l’organisation d’élections et la publication de résultats justes.

Aucun trouble présent pour les expatriés belges

Tout d’abord, Didier Reynders souligne que plusieurs mesures existent pour les différents expatriés belges au Congo. Ces dernières sont d’application lorsque des troubles apparaissent dans le pays.

Ensuite, à l’heure actuelle, aucune information ne fait référence à une quelconque menace pour les expatriés. Cependant, différentes violences se passent au Congo et plusieurs réfugiés ont été envoyés dans des pays voisins, notamment à Brazzaville. La Belgique est en contact avec ses partenaires afin de trouver des solutions si la situation dégénère.

Finalement, Didier Reynders ajoute que la Belgique a renforcé sa présence diplomatique au Congo et dans différents pays de la région.

Assurer pleinement le rôle de la Belgique au niveau international

Didier Reynders insiste sur deux priorités en matière de politique nationale belge. Premièrement, garantir la présence de la Belgique au sein du Conseil de sécurité de l’ONU. « Il importe, pour le pays, de jouer pleinement son rôle sur la scène internationale », explique le Ministre.

Deuxièmement, le ministre veut trouver le moyen de forcer le débat au Parlement entre les différentes forces politiques en présence. « Pour cela, il faut trouver un équilibre entre le gouvernement et les groupes parlementaires. L’objectif est de promouvoir la création d’emploi, la lutte contre le changement climatique et la défense du pouvoir d’achat », insiste Didier Reynders.

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir