Le métro est une des solutions pour désengorger Bruxelles. Françoise Schepmans, tête de liste MR à la Région bruxelloise, veut créer un tram souterrain pour la chaussée de Ninove. De plus, afin de désencombrer la capitale, Françoise Schepmans propose une prime logement. Le citoyen peut renoncer à sa voiture de société et recevoir, en échange, une prime l’aidant à payer son logement sur Bruxelles.

La formation des imams est primordiale

Tout d’abord, pour Françoise Schepmans, prêcher dans une des langues nationales (français) à la grande mosquée de Bruxelles est important.

Ensuite, la formation des imams est primordiale. Des cours sont donnés à l’UCLouvain pour former les imams. En outre, les imams officiant en Belgique doivent connaître le mode de vie du pays et une des trois langues nationales.

Enseignement: contre l’allongement du tronc commun jusqu’à 15 ans

Françoise Schepmans est contre l’allongement du tronc commun jusqu’à 15 ans. Trop de jeunes à l’école n’ont pas d’intérêt pour leurs cours. Or, bien donné, l’enseignement qualifiant et de transition permet aux jeunes de trouver rapidement leur voix. De plus, l’enseignement doit se tourner vers les technologies modernes.

Mobilité: un tram souterrain pour la chaussée de Ninove

La mobilité est un des enjeux essentiels pour la Région bruxelloise qui est complètement embouteillée. Pour Françoise Schepmans, il faut développer le métro.

La chaussée de Ninove est un endroit problématique qui n’a reçu aucun projet. Par conséquent, Françoise Schepmans veut créer un tram souterrain pour la chaussée de Ninove qui permettra plus facilement la sortie vers Bruxelles. En effet, la sortie de ce tunnel donnera sur la gare de l’Ouest qui est un noeud multimodal.

Enfin, le développement du métro n’est pas une question d’argent mais de volonté, de décision, et de concrétisation. Or, cela ne se fait pas en Région bruxelloise. “On fait des plans, mais ça reste du surplace.

Donner une prime logement

Pour Françoise Schepmans, afin de faire revenir la classe moyenne à Bruxelles, il faut donner une prime logement (défiscalisée) plutôt qu’une voiture de société. En renonçant à sa voiture de société, le citoyen reçoit en échange une prime pour l’aider à payer son logement sur Bruxelles.