Le Premier Ministre Charles Michel regrette la grève de ce jour. Au nom du Gouvernement fédéral, le Premier Ministre lance un appel à la reprise du dialogue.
« Syndicats et patronats doivent regagner la table des négociations. La grève ne résout rien. Je tiens à remercier tous ceux qui travaillent aujourd’hui. »

Le Gouvernement espère qu’un accord sur la marge salariale peut encore intervenir. C’est important pour nos familles et nos entreprises. La dernière fois, syndicats et patronats sont parvenus à un accord. Il n’y a aucune raison que ce ne soit pas le cas cette fois-ci. L’accord sur la marge salariale est également important si l’on entend relever le niveau des allocations les plus basses. Le Gouvernement s’est engagé à allouer intégralement l’enveloppe bien-être. Pour cette année, cela représente un montant de 354 millions d’euros. Pour 2020, un montant de 716 millions d’euros.

« Le Gouvernement a considérablement augmenté le pouvoir d’achat grâce au tax shift. Le revenu net des travailleurs a augmenté par rapport à il y a quatre ans. Les entreprises ont créé 219.000 emplois. Nous devons protéger nos emplois ; cela doit être la première préoccupation de toutes les parties. »

Outre l’augmentation salariale maximale de 0,8 % que propose le Conseil Central de l’Economie, il faut prendre en compte l’indexation automatique. Ce qui nous donne une hausse salariale effective de 4,6 %.

« Le Gouvernement espère que les deux partenaires sont conscients du défi qui se présente à eux. La paix sociale est dans l’intérêt de tous. »

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir