Égalité des chancesEnseignement

Décret Inscriptions : une réforme qui prend l’eau

Par 17 mai 2016 Pas de commentaire

La nouvelle ministre de l’Enseignement peine en effet à se montrer claire à propos de ce controversé décret inscriptions. Mme Milquet, quand elle était ministre de l’Enseignement, s’était montrée très claire devant le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.  Son projet de réforme du décret inscriptions était en effet quasiment fin prêt.

Une marche arrière

Cette réforme consistait à adapter le décret inscription. L’idée étant de supprimer l’avantage dont bénéficie les élèves des communes sans écoles secondaires sur leur territoire. Une réforme vigoureusement contesté par le MR depuis son entrée en vigueur. Marie-Martine Schyns, qui a succédé à Joëlle Milquet,sème aujourd’hui le doute. Ce matin au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, elle a en effet fait une marche arrière, refusant de trancher sur ce sujet.

Cette attitude est dénoncée par les députés MR Gilles Mouyard et Valérie De Bue :  « Elle n’est donc pas certaine de reprendre le texte proposé par Mme Milquet. Elle veut se donner le temps (encore !) de réfléchir et ne voudrait pas perturber davantage les parents qui se seraient adaptés au dernier décret. Bref, il faut surtout retenir que la nouvelle Ministre n’a pas l’ombre d’un accord avec son partenaire socialiste. Partenaire qui ne s’est jamais caché ne pas vouloir de cette réforme. Mme Milquet avait une réelle volonté d’avancer dans ce dossier. Quel sera désormais le poids de Mme Schyns au sein de cette majorité PS-cdH ? Il est à craindre que l’on s’en tienne à un morne statu quo au grand dam des familles prises en otage depuis des années ! »

Tout sur la réforme de la Justice
Stop à la désinformation
En savoir plus
Stop à la désinformation
Tout sur la réforme de la Justice
En savoir plus